Alimentation Jeudis Education

L’Alimentation, Bonheur des papilles ?

{Les Jeudis Education}

 

Cette semaine, je participe aux Jeudis Éducation de WonderMômes sur le thème de l’alimentation. Bonheur des papilles ? peut-être…

Jeudis Education WonderMômes

 

Manger, pour le plaisir, telle pourrait être notre devise familiale.

Dés le départ, l’alimentation pour les jumelles, c’est un sujet qui a été suivi de près dès leur vie in utéro même. Pour des raisons diverses et variées, j’ai eu la joie de bénéficier d’une petite partie de fléchette à l’héparine dans l’abdomen, tous les jours dès le test de grossesse positif, et ce jusqu’à quelques jours avant l’accouchement.

C’est une grossesse gémellaire bi-choriale, bi-amniotique, comprendre 2 poches et 2 placentas. Les échographies tous les mois permettaient, entre autres, de vérifier la bonne perfusion de chacun des 2 cordons ombilicaux, et s’assurer ainsi que les “2 resto” perfusaient bien.

Résultat parfait, avec un poids quasi identique à la naissance, environ 2,5 kg, et 1 biberon toutes les 3 heures en sortant de la maternité jusqu’à ce qu’elles atteignent les 3 kg, où on a alors pu élargir progressivement l’intervalle entre 2 biberons.

On a été super consciencieux, on a donné les biberons toutes les 3 heures, en prenant soin de leur faire tout boire, lentement mais surement. On a respecté tous leurs horaires de bib, de repas, quitte à nous réchauffer notre propre repas surgelé au micro-ondes à 23h.

Puis vint la diversification

 

La nature a ses propres rythmes, et la diversification alimentaire est arrivée à point nommé, elles étaient prêtes à découvrir autre chose que le goût monotone et surement fadasse du lait. Le bonheur. Pour tout le monde, exit les biberons, bonjour les petits pots.

La crèche nous a bien aidé dans cette étape, avec des équipes qui prenaient vraiment le temps de faire goûter les plats aux enfants, et de leur faire découvrir un tas de saveurs parfois surprenantes pour leur âge, comme des endives. Et c’est la vraie “diversification” au sens propre du terme.

Très vite, les filles ont dévoré tous leurs repas, et leurs goûts alimentaires se confirment encore aujourd’hui : j’ai même cette incroyable particularité d’avoir deux filles qui adorent manger des légumes. D’ailleurs, j’en ai déjà parlé ici, avec une est une mangeuse de tomates (que je planque parfois sinon elle ne mangerait que ça), et une mangeuse de poivrons. Pas banal n’est-ce pas ?

Papilles Heureuses

 

Nous sommes donc, Papa Twins And Us, moi, et les jumelles, une famille qui mange pour le plaisir et par plaisir, pas uniquement pour survivre.

Mes propres parents, et mon frère, sont du genre à passer des heures en cuisine, à mitonner des plats, à suivre des recettes de grand chefs ou au contraire à en inventer. Et moi ? j’admire et je savoure. Paradoxalement, je ne prends pas particulièrement de plaisir à cuisiner, je suis trop bohème pour suivre une recette à la lettre, il me manque toujours quelque chose ou je rate une étape, bref, cuisiner n’est pas ma passion. Déguster par contre, oui.

Alimentation Jeudis Education

Du coup, je cuisine à l’impulsion, et il faut que ça aille relativement vite, comme ces bébés aubergines que nous allons bientôt retrouver sur les marchés. Du moment que je peux mettre de l’huile d’olive, ça me va -;) Et du coup, mes filles sont aussi dingues d’huile d’olive que moi, on a rien contre une tartine de tapenade au goûter, même si l’une des jumelles a une certaine tendance à manger le beurre (salé)… par morceaux, comme ça, sans pain ni rien.

Mots & Fourchettes

 

Assez rapidement, j’en ai eu marre de faire 2 services de repas, en particulier le soir. A partir du moment où tout le monde pouvait manger quasiment pareil, nous, les parents, avons donc décalé nos horaires pour diner en même temps que les filles, vers 19h30, de telle sorte qu’on ne fait qu’un seul service, et que tout le monde mange la même chose (pas forcément dans les mêmes quantités, et pas forcément avec les mêmes condiments tout de même).

Les repas, l’alimentation, c’est aussi un moment convivial, on partage des plats, des saveurs, des goûts, et on parle. Enfin elles parlent. Beaucoup. Et elles mangent. Bien. De Tout. Coup de bol, aucune allergie dans la famille, pas de restrictions alimentaires, donc on peut se lâcher. Surtout sur le chocolat, même quand ce n’est pas Pâques ou Noël.

Parfois, les conversations partent sur des sujets inattendus, du style, comment on fait les bébés, par où il a mis les 2 petites graines Papa ? par où on est sorties de ton ventre ???? allez, régalez vous par ici, ou par

Bonheur Ordonné pour Papilles Gourmandes

 

Un peu d’ordre sur la table, oui, et même en dehors de la table. Si vous avez bien tout suivi, on est une famille d’épicuriens, on aime les bonnes choses. Mais.

Mais on ne mange pas entre les 4 repas, petit dej, dej, goûter pour les filles, diner. Bon ok, parfois on a l’apéro, mais chut, ça ne compte pas, et un morceau de pain en revenant du marché le weekend aussi, chut, ça ne compte pas non plus.

Je ne compte pas les calories, je ne calcule rien, j’essaye de composer des repas que j’ai envie de manger, qui comportent des légumes, crus ou cuits, des féculents, viande ou poisson (sauf le soir où on préfère éviter), un laitage, et des fruits, voire une compote si les filles préfèrent. Forcément, les plats d’hiver sont un peu plus riche que ceux de l’été, forcément, on fait plus de barbecue l’été, forcément, on cueille les cerises sur l’arbre et les fraises dans le jardin.

Au bout de 5 ans d’observation et de préparation de repas pour les filles, j’ai appris à lâcher prise, elles mangent ce dont elles ont besoin aux repas, et un repas “light” n’est pas un catastrophe en soi, elles compensent en général spontanément sur le repas suivant. Je pense à regarder les menus de la cantine pour essayer de varier les plats du soir, mais parfois je zappe. Je tiens compte des jours où elles vont au dojo avec l’école, et du mardi où elles vont sur le mur d’escalade de l’école aussi.

Bon, allez, je vous laisse, je vais réfléchir à ce qu’on mange au dîner de ce soir, car à part la barquette de fraises à préparer, je ne sais pas encore ce que mes papilles vont m’inspirer …

 

Ils ont aussi écrit sur l’Alimentation dans le cadre des Jeudis Education :

 

Vivre pour manger, chez Mère Débordée

Dessinons ensemble, chez Les Images 2 Renata

Manger, ça s’apprend, chez Assise sur mon Volcan

La DME, qu’est ce que c’est?, chez Meli Melo de ma Vie

A La recherche du gras caché, chez Les Tribulations d’une Maman Mammouth

L’alimentation, chez Mon Papa.fr

Quel modèle alimentaire leur transmettre ? chez WonderMômes

Apprendre à manger, chez Poucelimama

Goûtons de nouveaux aliments, chez Bulles de Plume

L’alimentation #2, chez Boubou Family

L’alimentation, chez Sweet Lolise

L’homme qui ne savait pas garder son calme à table, chez Papa Blogueur