Moi aussi cette année, j’ai fait ma petite rentrée avec un carnet, un classeur, et un stylo.  Un samedi après-midi par mois, je vais à un atelier sur l’aromathérapie. Objectif, découvrir et apprendre à utiliser les bonnes huiles essentielles en toute sécurité et efficacité.

Car après avoir tâtonné seule, même avec l’excellent livre “Le Guide Terre Vivante des Huiles Essentielles“, je n’osais toujours pas trop me lancer sur des synergies plus complexes. J’en restais à une utilisation basique et très limitée de 2-3 huiles essentielles, freinée d’une part par le souci de ne pas faire de bêtises, et d’autres part avec une pointe d’appréhension pour l’utilisation chez mes filles.

5 choses à savoir pour bien débuter avec les huiles essentielles - aromathérapie

J’avais envie de suivre un vrai cours en live et de pouvoir interagir.  J’ai suivi le premier cours la semaine dernière, j’ai déjà rempli la moitié de mon carnet de notes. Et aujourd’hui, j’ai eu envie de vous faire un petit retour sur ce qu’il faut absolument savoir avant d’utiliser des huiles essentielles.

Aromathérapie

5 informations pratiques pour bien utiliser les huiles essentielles

  1. Utiliser ou Appliquer une huile essentielle, ou une synergie d’huile essentielle, pendant 3 semaines maximum. Puis faire une pause d’une semaine sans aucune huile essentielle, afin que l’organisme élimine : c’est ce qu’on appelle une fenêtre thérapeutique. Cela vaut aussi si vous utilisez des savons ou des déos contenant des huiles essentielles, que vous en mettez dans la maison, dans la cuisine, etc. Attention à l’effet cumulatif, et rappelez vous que les huiles essentielles ne sont pas une médecine douce.
  2. Une huile essentielle doit être BIO à 100% pour qu’elle ait l’action thérapeutique connue et documentée. Si elle n’est pas bio, les pesticides ou engrais dans le sol sont susceptibles de modifier et de perturber la molécule chimique de chaque HE.
  3. Sur le flacon d’huile essentielle, la partie de la plante qui a été distillée doit être mentionnée, ainsi que le chemotype (avec le nom scientifique). Elle doit être dans un flacon en verre ambré (marron) qui bloque les UV, et conservée à température ambiante et à l’abri de la lumière.
  4. Avant toute utilisation, faire un test cutané : déposer 1 goutte de l’huile essentielle ou de la synergie au creux du coude, puis attendre 48h. En cas de réaction immédiate ou dans ces 48h, ne pas utiliser et consulter.
  5. Les comptes gouttes des flacons sont différents selon qu’ils sont noirs ou blancs :

1 ml d’HE dans un flacon à compte gouttes blancs = 18 gouttes (exemple, les flacons de chez Pranarom ont des dosigouttes blancs)

1 ml d’HE dans un flacon à compte gouttes noir = 35 gouttes

Avec ces 5 notions de bases, vous pouvez désormais débuter, et soit vous offrir un très bon livre sur l’aromathérapie comme celui que je vous ai cité plus haut, soit trouver une formation par une personne compétente. Ou les deux 🙂

Moi, c’est à l’occasion d’un atelier organisé par La Maison des Jus que j’ai rencontré Karine et découvert ses formations qu’elle propose près d’Aix en Provence. Vous pouvez trouver toutes les informations sur son site https://kapimahe.com/.

Pendant ce temps, je vais terminer de remettre au propre mes fiches avant le prochain cours.

Et vous, vous utilisez les huiles essentielles ? seules ou en synergie ?