Les Aventures Improbables de Julie Dumont

Hello,

Un peu de lecture ça vous tente ?  aujourd’hui, je vous propose une petite chronique sur un livre que je viens juste de terminer : “Les Aventures Improbables de Julie Dumont” de Cassandra O’Donnell-Gendre.

Les aventures Improbables de Julie Dumont

Synopsis :

« Il y a des filles qui n’ont pas de bol. Celles qui ont tiré les mauvaises cartes dès le début. Celles-là, on n’a ni envie de les engueuler ni de leur tirer dessus. Puis il y a celles qui prennent les mauvaises décisions quoi qu’il arrive. Bref, les filles à emmerdes. J’appartiens clairement à la deuxième catégorie.

Oh, je ne m’en glorifie pas. C’est un état de fait. J’attire les catastrophes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac. Celui du jour est sans nul doute de m’être portée au secours d’un type qu’on venait de balancer nonchalamment dans un fossé. Parce qu’une chose est sûre, si j’avais su dans quoi je mettais les pieds en ramassant ce porte-poisse, j’aurais tourné les talons et poursuivi ma route sans me retourner.

Mais, la curiosité est un vilain défaut et, dans le petit bourg de province normand où j’ai grandi, les secrets et les drames prolifèrent aussi vite que la gastro et les cancans rattrapent toujours les coupables… »

 

J’ai commencé à me plonger dans ce livre à la fin des Vacances de Pâques, parce qu’essayer de lire avec mes deux tornades autour de moi, c’était mission impossible.

Au début ma lecture, j’ai été un peu perplexe par les premières pages, l’entrée en matière étant assez directe pour faire connaissance avec le personnage principal, la fameuse Julie Dumont. Je ne sais pas si elle attire les catastrophes, mais en tout cas elle a l’art et la manière de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.

Mais comme elle a un côté tellement sympathique avec son air ahuri en se réveillant dans son lit en charmante compagnie, sa famille improbable, que j’avoue que j’ai eu envie d’en savoir plus (sur le monsieur, mais chut). Et ce n’était que le début de ses aventures aussi improbables qu’haletantes.

Tout au long des 324 pages, qui ne proposent aucun temps mort, j’ai navigué entre Bridget Jones croisée avec une héroïne de Mary Higgins Clark mais en nettement plus percutante et moins guimauve. Bref, en mieux.

Donc notre Julie Jones va effectivement vivre de drôles d’aventures, croiser entre autres de drôles d’oiseaux dans une petite ville de province où elle est née et où elle va passer quelques jours. D’imprévus en rebondissements, me voici donc lancée sur ses talons dans une enquête sur un meurtre, puis un autre, puis …. Par moment, je me serais presque attendue à apprendre que Julie Dumont est la descendante spirituelle directe de Miss Marple.

Les 324 pages sont tellement concentrées sur l’action que parfois, j’aurais juste peut-être aimé une ou deux pages complètes de batifolage ou de bavardages futiles, histoire de reprendre un peu mon souffle et de me mettre les idées au clair.

Bon ok, j’avoue tout. J’avoue que j’ai dévoré le livre, que j’étais pressée de découvrir les rebondissements, et de connaître qui avait fait quoi J’avais aussi envie de savoir comment Julie Dumont allait s’en sortir, et avec l’aide de quelle paire de bras …..

Mais chut, je ne vous en dis pas plus 🙂 moi je reprends mon souffle … en attendant de prochaines aventures de Julie concoctées par Cassandra O’Donnell-Gendre ?

En résumé, un très bon polar bien ficelé, avec une galerie de personnages parfois improbables eux-aussi, sans oublier la petite pincée de romantisme et la dose d’humour.

Les Aventures Improbables de Julie Dumont, par Cassandra O’Donnell-Gendre

Editions Pygmalion

324 pages, 16 Euros

ISBN : 978-2-7564-1809-4

Paru en Mars 2016