Bébé est Malade

Bébé est Malade

10 sources d’informations médicales fiables

 

 

Quand on devient parent, surtout pour la première fois, on plonge alors dans un univers inconnu, celui de bébé.

Puis, non seulement on gère couches, bib ou sein, et tout le reste du bazar puériculturesque, mais parfois aussi, Bébé prend aussi la fâcheuse manie de tomber malade. Diantre. A des heures indues en plus. En pleine nuit, le dimanche, en vacances et j’en passe.

Et là, tout parent qui se respecte se met à paniquer au moins autant que le chiffre affiché sur le thermomètre qui a pris la température de Bébé, ou proportionnellement à la taille de sa bosse sur le front, sans parler des bobos plus graves.

Bébé est Malade

Twitter n’est pas Docteur

Réflexe du 21ème siècle, tout le monde se précipite sur les Réseaux Sociaux avec SA question médicale, en espérant, que dis-je, en croisant les doigts très forts pour que derrière chaque twitto se cache un pédiatre, un urgentiste, un généraliste, et un pharmacien.

Sauf que non, Twitter, Facebook et Google n’ont pas fait la Fac de Médecine, ni Pharma – même si certains membres de votre TL ou de vos groupe d’Amis sur FB l’ont bien fait, eux.

Alors plutôt que de perdre du temps à taper les 140 caractères du tweet et de prendre la photo qui va aller avec, il est souvent plus efficace de composer les 2 ou les 10 chiffres d’un numéro de téléphone, ou encore aller consulter directement certains sites vraiment médicaux. Et arrêtez de ne pas oser “les déranger”, car c’est quand même leur métier.

Pour vous aider à “prioriser” qui, quand comment appeler ou pas, voici mon top 10 des sources d’informations médicales fiables. Cette liste est issue de mon expérience de Maman doublée de ma longue expérience de professionnelle de la recherche d’informations médicales et scientifiques.

Top 10 des sources d’informations médicales fiables

 

Allo Docteur ?

Selon l’heure du jour ou de la nuit, vous avez remarqué qu’on ne stresse pas pareil, mais alors pas du tout. Généralement, notre stress monte avec la tombée de la nuit, bizarre non ?

Alors,si c’est encore dans le créneau horaire, je vous conseille de passer un petit coup de fil avant la fermeture du cabinet le soir ou la veille du weekend :

1. Appeler directement votre médecin traitant / généraliste / pédiatre si c’est en semaine, expliquez ce qui vous inquiète et demandez franchement “qu’en pensez-vous ? est-ce que je dois consulter  ?”

2. Votre médecin traitant / généraliste / pédiatre etc. n’est pas joignable, c’est la nuit ou le weekend

  • Si vous habitez dans une grande ville qui en propose, appelez le SOS médecin de votre région
  • En cas d’urgence ou en l’absence de SOS médecin, le 15 ou les Pompiers

Si vous en avez dans votre région, rendez-vous aux urgences pédiatriques, ou dans une Maison Médicale de Garde.

Autre cas de figure, on panique un peu mais pas encore au point d’appeler l’un des numéros ci-dessus. Pourtant, on a déjà besoin de se rassurer un peu en lisant des informations fiables. Voici 4 sites d’informations pédiatriques, et à titre personnel, j’ai beaucoup consulté les 2 premiers :

3. Pediatre Online : un site indépendant proposé et édité par des pédiatres de la région de Strasbourg. Il fonctionne par thème, pathologies, et propose des fiches à chaque fois. C’est notamment sur ce site que j’ai appris et compris la fièvre, et que je ne stresse plus à la moindre montée du thermomètre chez l’une ou l’autre de mes filles.

4. Le Pédiatre Rit : site d’un pédiatre, tout aussi bien fait que celui cité ci-dessus.

5. Le Site des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) a un volet pédiatrique bien complet lui aussi.

6. le site MPedia.Fr, pour lequel une centaine de professionnels de santé ont élaboré des fiches, et sur lequel vous pouvez vous inscrire.

Et les médicaments ?

Ah les médicaments, on en veut et on les hait en même temps. On voudrait soigner vite nos enfants, mais on ne veut pas de médicaments. Bref, on n’est pas à une contradiction près.

Bébé est Malade Médicaments

Dans tous les cas, si un médecin a prescrit un traitement à votre bébé, il faut le suivre, et surtout, suivre la durée du traitement indiqué. C’est d’autant plus important s’il s’agit d’antibiotiques ou autres antimycosiques, car si vous arrêtez le traitement trop tôt, d’une part c’est pas complètement “nettoyé”, et d’autre part, le risque de créer des résistances aux antibiotiques augmente. Et ensuite, c’est galère.

Alors si vous voulez vous documenter un peu sur son traitement, voici les sites à consulter :

7. Vidal : Vous pouvez vous adresser directement à votre pharmacien, c’est son métier, et vous pouvez également consulter le VIDAL, qui recense toutes les “monographies” (= notices) des médicaments commercialisés en France. Sachez que le contenu de ses “monographies” est formaté, et qu’il est validé par les autorités de santé.

8. Vous êtes du genre à vouloir vraiment tout savoir sur les médicaments et sur les alertes de santé, abonnez-vous à la newsletter de lAgence Nationale de Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé (ANSM), au risque de flipper un peu beaucoup et de ne pas tout comprendre si vous n’êtes pas familier avec le vocabulaire et les subtilités réglementaires du médicament en France.

9. Vous avez une question, un doute sur un médicament précis de votre enfant : vous pouvez rappeler votre médecin, qui, s’il ne peut répondre, peut alors appeler le service d’Information Médicale du laboratoire qui commercialise ce médicament.

Vous avez des questions sur une allergie, une maladie précise :

10. Souvent des associations de malades ont créés des sites d’informations médicales très fournis, très bien documentés, certains laboratoires en déploient également (non je vous vois crier là, non, les labos ne sont pas des nuls, quand vous achetez une voiture, vous cherchez des infos auprès de gens qui connaissent bien les voitures voire qui les fabriquent non ? alors pourquoi ne pas faire pareil avec les médicaments ?). Les hôpitaux proposent également souvent des brochures de documentation sur telle ou telle maladie.

 

Certes, quand bébé est malade, les Papas et les Mamans qui sont sur les RS comme vous pourront toujours tenter de vous aider, de vous rassurer, ou de vous indiquer qui appeler ou consulter. Mais ne remplaceront jamais un vrai Dr en chair et en os -;)

J’ai fait comme vous, mes filles ont été malades, et j’ai même eu des gros coups de stress (mais rien de grave jusqu’à présent), et ce n’est probablement pas fini : j’ai fait venir SOS médecin de nuit pour une fièvre à 40, j’ai été aux urgences pédiatriques pour un début de déshydratation, j’ai consulté mon médecin traitant parfois pour rien, j’ai téléphoné à mon pédiatre pour lui demander son avis, et parfois il me répond la marche à suivre par téléphone, parfois il préfère ausculter celle qui est malade. Et quand j’ai besoin de me documenter (déformation professionnelle), je vais sur les sites que je vous ai indiqués ci-dessus.

Après je suis d’accord avec vous, il faut se sentir en confiance avec les professionnels de santé qui nous entourent, son médecin, son pharmacien, etc. Personnellement, j’ai toujours eu de très bons rapports avec eux, je respecte leurs métiers et leurs connaissances, et pour moi, ça se passe toujours très bien lorsque je les appelle pour solliciter un conseil ou un avis. Je sais par contre que pour d’autres c’est un peu plus compliqué malheureusement.

Les sites à ne PAS consulter

Je ne peux pas terminé ce billet sans vous conseiller de ne surtout pas aller sur des sites non vérifiés, ou trop complexes.

  • Les forums. A bannir de vos bookmarks, à fuir absolument, sinon vous allez déprimer
  • PubMed / Embase : ces bases de données internationales recensent toute la littérature médicale et scientifique. Mais à moins d’être un professionnel de santé, on n’est pas formé pour les trier, les analyser et les comprendre. Et croyez-moi, j’ai bossé pendant 15 ans avec ces bases de données.

A violet stethoscope near a laptop .

PS

Cet article ne se veut pas exhaustif, aussi si vous pensez que j’ai omis des sources fiables et utiles quand bébé est malade, n’hésitez pas à venir les partager ici afin que d’autres parents puissent en bénéficier également.