Blogs, des signes de vie repérés en Province

Et s’il y avait des millions de gens qui vivaient, lisaient, sortaient, voyageaient, en province, c’est-à-dire ailleurs qu’à Paris en ou Région Parisienne ?

Et, soyons fous, s’il y avait même des blogueuses et des blogueurs ailleurs qu’à Paris ou en Région Parisienne ?

On ne vous a rien dit ? dingue ça. Pourtant, sur les 65 millions d’habitants vivant en France métropolitaine, seuls 12 millions environ vivent en Ile de France (qui représente environ 2,2% du territoire métropolitain).

Mais alors, où sont donc cachés les 53 millions restants ?

Quitter Paris et Vivre en Province

Je suis une provinciale, je le vis très bien. Je suis Lyonnaise, et pour ma vie pro, j’ai fait un crochet par Londres, puis je suis partie à Paris. En 2013, pour des tas de raisons professionnelles et de choix de vie, on a choisi de venir nous installer du côté d’Aix en Provence.

C’est après que j’ai ouvert mon blog, donc je ne peux pas faire de comparaison entre une éventuelle casquette de blogueuse à Paris et ma casquette de blogueuse en province. Mais.

Je remarque quand même que la blogueuse installée en province n’a pas tout à fait les mêmes chances de participer à des opérations. Pourquoi ? parce que environ 98% des communiqués de presse avec des invitations à des opérations blog ont lieu où ? En région parisienne, ou à portée de roue de la région parisienne.

Comment expliquer ce phénomène de concentration en IdF ? en vrac, le syndrome de la concentration à la Française, où tous les sièges, centres de décisions, médias sont géographiquement concentrés en Ile de France probablement.

Récemment, Aurélie, des Mamans Winneuses faisait part de son blog blues, et on a échangé avec d’autres blogueuses sur FB à ce sujet. Globalement, le constat était un peu amer, et ça se comprend, Aurélie explique très bien pourquoi :  contraintes de coûts, d’organisation que cela implique de se déplacer vers l’Ile de France, soucis d’organisation professionnelle (oui, on a parfois, comme moi, un vrai boulot en plus, celui qui paye nos factures et rempli nos frigos), des enfants. J’arrête la liste, parce que je n’ai heureusement pas de poissons rouges en plus.

Alors pour en revenir à ces 95 % d’invitations concernant 2,2 % du territoire français (vous me suivez ? 12 % de la population répartie sur 2,2% du territoire métropolitain), et sans vouloir absolument être à toutes ses opérations, à la longue, oui, ça finit par devenir lassant.

Blogueuse Provinciale …

Démoralisant ? moi je ne vais pas jusque là.  Car des signes de vie de blogs ont été repérés, et sont toujours actifs, en Province, dans toutes les régions de France. Et aussi parce que j’aime bien essayer de regarder les choses autrement.

Certes, si on blogue en Province, on sort un peu des radars. On a beau être connectées, les mails et le web sont sensés abolir les distances, le tgv et l’avion ont un coût, et à moins d’inventer la téléportation, la réalité est pourtant bien là.

Mais ce n’est pas forcément catastrophique, au contraire. Car bon, je vais vous avouer un truc  : il y a plein, mais vraiment plein, de chouettes entreprises, marques, créateurs, lieux etc dans nos belles régions. Et même qu’elles aussi, elles organisent des opérations top, la preuve ici avec Ma Première Valise, Le Grand Théâtre de Provence, ou encore la Chocolaterie de Puyricard et dans un autre domaine, les Laboratoires Boiron (entreprise lyonnaise).

… Blogueuse Heureuse

Donc en y réfléchissant bien, la blogueuse provinciale que je suis est contente d’être une blogueuse provinciale. Et ce qu’elle aimerait faire passer comme message via son blog et dans ce billet, c’est que oui, il y a de la vie ailleurs qu’en région parisienne, oui on a des chouettes opérations blog même si elles sont moins nombreuses, elles sont de qualité, organisées elles aussi avec l’envie d’échanger et de construire sur le long terme. Et elles nous permettent de rencontrer des gens supers.

Je pense que nos blogs, depuis nos villages, nos villes de province, ont plein de choses à partager avec vous, à raconter, à faire découvrir ou à montrer, au fur et à mesure où nous aussi on rencontre, on découvre, on visite, et même quand c’est en dehors d’un cadre d’opération marketing.

Dans tous nos coins de France, les hasards de nos rencontres, de ballades, de nos découvertes ou de nos contacts nous permettent de tisser peu à peu des liens à taille humaine avec les acteurs économiques locaux. Oh cela prend un peu plus de temps, parce qu’on n’est peut-être pas organisés comme à Paris, mais ça se fait bien et c’est vraiment chouette.

Et c’est bien comme ça que j’aime bloguer.

Peu importe d’où on blogue, pourvu qu’on ait l’ivresse

Mais alors, et l’histoire des 95% d’invitations à des opérations réalisées sur 2,2% du territoire ?? c’est simple, je finis par ne plus y prêter attention. Bon d’accord, parfois il m’échappe un “et m%@ zut, encore un truc sur Paris, c’est ch%t dommage”.

Alors pourquoi tout ce billet ?  je ne veux surtout pas lancer une guéguerre entre blogs parisiens et blogs provinciaux. Au contraire, j’essaye justement de vous dire qu’on a tout autant notre place et notre rôle à jouer, chacun dans nos environnements géographiques, et que finalement, c’est aussi ça, la diversité de la blogosphère. Tant qu’on y prend du plaisir.

Et vous, vous bloguez de quel endroit ? et vous le vivez comment ?