Depuis quelques mois, la nouvelle passion de mes filles, c’est l’équitation, enfin pour leur âge, on commence par le poney. C’est un univers que je ne connaissais pas vraiment jusqu’à présent, et j’avoue que je le découvre avec plaisir. Non pas que je veuille monter moi aussi, mais j’aime regarder les poneys et les chevaux, pour l’instant sans trop trembler quand mes filles sont en cours ou en stage.

Comme presque tout le monde, j’avais bien évidemment vu L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, avec Robert Redfort entre autres. Et quand j’ai vu la sortie prochaine de “Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard“, j’avoue que j’ai été intriguée et curieuse de le lire.

laetitia-constant-celle-qui-murmurait-a-l-oreille-du-mec-en-costard

Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard

Synopsis

À vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d’un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d’équitation responsable aux enfants. C’est alors qu’une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d’être acheté par une société immobilière qui veut l’expulser.

Non, elle n’a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement ! Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse… pour découvrir que l’homme à la tête du projet n’est autre qu’un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ? Fauve ne se laissera pas faire !

Et la guerre est déclarée.

Mon Avis

Le titre de ce roman est calqué sur le titre du film dramatique avec Robert Redford et Scarlett Johansson, on parle aussi de chevaux dans le livre, mais la comparaison s’arrête là. L’auteure, Laetitia Constant, signe sa première comédie romantique, parue aux Editions Pygmalion.

En fait, le titre de ce roman est à prendre au second degré, puisque Fauve, l’héroïne, a plutôt envie de hurler à l’oreille du fameux mec en costard que de lui murmurer des choses douces. Enfin, en tout cas, pendant un certain temps.

C’est vrai que quand on fait la connaissance de ce Mec en costard, même s’il est beau gosse, se présente comme un vrai mufle qu’on a envie de rembarrer nous aussi. Ce que fait d’ailleurs Fauve. Tout aurait pu en rester là, mais il n’y aurait pas eu de roman alors. Ha ha.

Car ce mec va en réalité se trouver être celui par lequel les ennuis de Fauve vont arriver, puisqu’elle est en train de perdre son haras atypique quelque part dans les Landes. Son métier à elle, c’est chuchoteuse, elle chuchote aux oreilles des chevaux. Elle ne d’ailleurs vit que pour les chevaux, lui semble les détester, ou en tout cas, ne pas comprendre comment on peut les aimer.

Heureusement, comme ils semblent aussi intrigués l’un par l’autre sous leurs airs revêches ou méprisants, ça donne un roman agréable à lire, avec de l’action, des personnages bien travaillés, et un suspense jusqu’à l’épilogue. Un bon roman donc à mettre dans sa valise pour partir en vacances, et à prêter aux copines.

Et vous, vous l’avez lu ? vous avez aimé ?

Commander ici
Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard, Laetitia Constant

Editions Pygmalion, 294 pages, 14,90 euros

ISBN 978-2-7564-2192-6

Twins And Us