Fin du e-concept store Little Fashion Gallery

C’est en tombant par hasard sur un article de la blogueuse By Paulette hier soir (que vous pouvez lire ici) que j’ai appris la fermeture du e-concept store dédié à l’univers de l’enfant, Little Fashion Gallery. Un e-concept store original sur lequel je passais fréquemment pour mes carnets de mode.

Little-Fashion-Gallery-PostImage-S

Le mot fermeture n’est d’ailleurs pas le bon terme, car là, c’est plus grave, et plus douloureux aussi : liquidation judiciaire. Ce terme, synonyme de Clap de Fin dans le business, de point de non-retour. Ici, c’est la mise à mort d’un e-store qui existait depuis 8 ans, original, avec un réel élément différenciateur et qui semblait bien installé.

Retour en arrière : en novembre 2006, une Maman, Marie Soubré-Richard, fonde Little Fashion Gallery, premier e-concept store multimarques, dédié à l’enfant (mode, mobilier, jouets, livre) et positionné sur le haut de gamme. A la veille du clap de fin, Little Fashion Gallery distribuait pas moins de 200 marques sur son site, tout de même.

La fondatrice, Marie Soubré-Richard, est un pro du marketing  (découvrir son portrait ici), et dans l’intervieuw qu’elle donnait à Nettement Chic, elle dévoilait les ambitions de Little Fashion Gallery, avec en point d’orgue l’ouverture de boutiques. Mais c’était sans compter avec un ensemble de circonstances qui, mises bout à bout, ont eu raison de la belle entreprise.

Comme elle l’explique dans une interview du 13 juin (lire ici), l’entreprise s’est retrouvée confrontée à la nécessite de modifier son business model, à la recherche du volume pour compenser une baisse des marges et les promotions quasi permanentes qui les rognent d’autant plus, puis à l’impact de la crise qui fait chuter sévèrement le panier moyen. Bref, la situation est grave, mais Litlle Fashion Gallery tente de rebondir.

LittleFashionGallery-marque-propre

Pour se faire, la fondatrice lance sa marque en nom propre en février 2013, juste avant que le fonds d’investissement Jaina Capital ne sorte du capital cette même année. Mais là encore, les éléments vont s’enchaîner, de la promesse d’une crédit impôt collection qui ne sera finalement pas accordé, le lâchage de partenaires financiers, et des soucis avec un prestataire, une recapitalisation insuffisante… Et l’entreprise sera alors confronté à la pire des galères, le cauchemar de tout chef d’entreprise : le manque de trésorerie.

Fermeture du site internet www.littlefashiongallery.fr

LittleFashionGallery-site-fermeture

Jusqu’à la fin, elle tentera le tout pour le tout, multipliera les opérations pour tenter de sauver l’entreprise : baisse des prix de sa collection en marque propre, opérations promo sur des sites de ventes privées, etc. espérant remonter au maximum ses volumes de ventes, et ses résultats. Las.

Malgré tous ces efforts, la situation financière de l’entreprise devient trop grave, la liquidation judiciaire sera prononcée en juin 2014. Fin de la belle aventure. Triste Fin.

♦♦♦♦

Sources :