C’était le dernier jour des vacances scolaires, quelque part en Provence.  On était le mercredi 2 novembre, et les jumelles reprendraient le chemin de l’école le lendemain matin. Il faisait beau, un temps d’automne provençal.

Comme tous les matins lorsqu’il n’y a pas école, les filles sont free-style. En dehors des stages ou du centre aéré, je ne fais aucun planning à la maison. Je les laisse s’occuper à leur guise, en maman paresseuse qui assume. Tantôt elles sont dans leurs chambres chacune de leur côté, tantôt ensemble, elles s’inventent des spectacles ou des histoires.

Ce mercredi matin, j’étais prévenue : Maman tu n’as pas le droit de venir dans nos chambres, on prépare une super surprise”.

Au cours de la matinée, je les ai vu faire des allers-retours dans le jardin, des conciliabules, des sourires en coin, le tout avec les yeux pétillants.

Ces pros du DIY en herbe

Puis, peu avant le déjeuner, j’ai eu le droit (voire l’ordre) de m’asseoir au salon et d’attendre la présentation de la surprise. Et pour une surprise, c’était vraiment une surprise !

La creativité sort de la tête des enfants

papillons-xxs

Ce qu’elles ont utilisé :

  • des feuilles de couleur découpées dans les carnets Hema dont elles raffolent
  • du masking tape
  • des ciseaux
  • des feuilles de cerisier, aux couleurs de l’automne, ramassées le matin même dans le jardin
  • des branches ramassées elles aussi dans le jardin, dans notre tas de petit bois pour la cheminée
  • Vase : en fait une bouteille de soupe en verre que je recycle en vase
  • Au fond du vase : les peluches de laine qu’elles avaient récupérées quand on avait égalisé les pompons en laine réalisés quelques jours auparavant.

fleurs-2-xxs

fleurs-feuilles-cerisiers-1-xxs

vase-1-xxs

Alors non, je fais pas ce billet juste pour dire que mes filles sont géniales. Même si je le pense très sincèrement et avec toute l’objectivité que mon statut de Maman me donne. J’ai été bluffée par ce qu’elles ont “crée”, d’autant que je ne m’y attendais pas du tout, qu’elles ne m’ont pas demandé de modèle ni de conseil.

Eloge de l’ennui

En réalité, j’aimerais surtout illustrer le fait qu’il ne faut pas avoir peur que nos enfants s’ennuient (un peu). Ce sont des pros du DIY qui s’ignorent. Ok, il y a ou aura des ratés, les poupées aux cheveux coupés, et j’en passe. Non, je n’ai jamais eu les dessins sur les murs (bon ok, on leur a vite expliqué que c’était interdit). Car l’ennui est quand même le meilleur des terreau de la créativité.

Faites confiance à vos enfants. Ils ne font pas QUE des bêtises dans notre dos. Ils ne s’ennuient pas quand ils ne regardent pas la tv ou une tablette.  Ils sont étonnants, curieux, pleins d’idées, créatifs, et ils bricolent avec ce qu’ils ont sous la main. Certes, chez moi, c’est amplifié par le phénomène jumelles qui, je le reconnais, créé certainement une émulation. Mais quand même. Elles me font aussi des dessins superbes ou des pages de lettering chacune de leur côté, comme ça, spontanément, pour s’amuser.

C’est quand même dommage qu’en grandissant, on perde (un peu de) notre créativité. Enfin je parle pour moi.

Pour aller + loin : http://www.bbc.com/news/education-21895704