C’était celle qu’il ne fallait pas rater, puisque la prochaine aura lieu dans un bon siècle : la plus longue éclipse totale de lune, partiellement visible chez nous, le 27 juillet 2018 ! Pourtant, c’était pas gagné ici, car une énorme barre nuageuse assez compacte masquait l’horizon à l’Est depuis la fin d’après-midi.

J’ai cru que c’était foutu, mais comme les étoiles étaient au dessus de ma tête, je me suis dit que la lune allait peut être finir par émerger en montant. Et hop, vers 22h-22h30, elle est apparu dans sa robe rouge. Alors forcément, on a pas eu l’effet super lune énorme, mais on a assisté à un beau spectacle jusqu’à la fin de l’éclipse.

J’ai installé le Canon 70D sur le pied photo, mis le mode manuel, et c’était parti pour une séance photo unique. Vu qu’on habite en pleine campagne, je n’ai pas été gênées par des lumières parasites. Et à part les chauve souris qui faisaient du rase motte au dessus de ma tête, c’était parfait.

Question réglages, honnêtement, j’ai tâtonné toute la soirée, car selon l’évolution de l’éclipse, il fallait réajuster. Donc, j’ai joué sur les ISO (entre 400 et 50000, carrément), la vitesse (surtout des poses longues), et le diaphragme mais de manière plus limitée car j’ai un zoom 18-200 et forcément, en termes d’ouverture, c’est moins performant. Tout ça dans le noir à la lueur de mon smartphone. Mais il a quand même bien fait le job.