Dans moins de 2 petites semaines, c’est la fin de l’année scolaire. Et c’est aussi la fin d’une tranche de vie, la fin de l’école maternelle pour les jumelles.

Trois belles années se terminent, et en septembre prochain, c’est la double rentrée au CP. D’ailleurs elles commencent à s’impatienter, tant elles sont avides de lire seules, d’écrire, de faire “un calcul” etc.

Classe à Part

Cette année en Grande Section, elles ont fait “classe à part“. On en avait parlé avec elles avant de prendre la décision, et on avait engagé la réflexion sous l’impulsion de la maitresse de Moyenne Section. Non pas qu’il y avait d’étouffement entre elles. Mais c’était finalement plus pour que les autres se positionnent par rapport à elles 2 en tant qu’individus et non pas en tant que couple “Blondie + Brunette“.

L’année s’est bien déroulée, il n’y a pas eu de drame attribuable à la séparation. Pourtant, il y en a clairement une des deux qui semble avoir plus “subi” cette séparation que l’autre, en particulier en début d’année. Ensuite, les choses se sont lissées et elles ont trouvé leur rythme.  Des jalousies et des rivalités ont pu apparaître au cours de l’année : parce que les programmes ne vont pas au même rythme dans les deux classes, parce qu’elles n’étaient pas dans les mêmes TAP et ne faisaient pas les mêmes activités. Parce que quoi qu’on en pense, il y a une compétition, parfois une rivalité, et parfois de la jalousie, entre jumeaux. Du coup, notre rôle était d’essayer de leur expliquer que c’était normal, et qu’elles avaient ainsi plein de trucs à se raconter et à partager. On a fait comme on a pu.

Les Jumelles en CP : le choix du cœur

On habite dans un village composé de plusieurs gros hameaux. Et dans notre hameau, nous avons une petite école élémentaire qui est toujours en fonction, composée de classes à double et triple niveau. L’école maternelle est elle à 6 km, au village, ainsi qu’une importante école élémentaire avec plusieurs classes de chaque niveau.

Ecole Jumelles

Pour l’entrée au CP, on avait donc ce luxe de pouvoir choisir entre 2 écoles. Soit l’école à 2 pas de la maison, où elles se retrouveraient de fait dans la même classe, soit l’école au village, où elles pourraient continuer dans deux classes séparées.

Les discussions pour le choix de l’école ont commencé cet hiver. On a pensé qu’il leur fallait du temps pour se décider, poser les questions qu’elles voulaient poser, changer d’avis 20 fois, demander à visiter les écoles, se disputer, avoir besoin l’une de l’autre ou avoir envie de ne pas avoir sa sœur dans les pattes.

On a expliqué que 90% des copains et des copines iraient à l’école du village, et qu’elles retrouveraient 2-3 copines à l’école du hameau.

Et puis elles ont choisi : le CP, ce sera ensemble, dans la même classe. Elles ont rencontré leur future maitresse, vu leur future salle de classe et leurs petits bureaux, visité toute la petite école.  Et elles voulaient même y aller dès le lendemain.

Mon cerveau de Maman interprète leur choix par le fait que l’entrée à l’école élémentaire leur fait un peu peur, et qu’elles vont se rassurer ensemble. Comme toujours lorsqu’elles arrivent dans des lieux inconnus, elles se prennent la main. Je pense aussi que c’est le choix du cœur, parce que quand l’une est malade et ne peut aller à l’école, l’autre part en classe avec des grosses larmes sur les joues.

Surtout, j’en retiens qu’avec les jumelles, il ne faut pas avoir d’idées préconçues. Il faut essayer de les accompagner dans leurs souhaits, leurs choix. Et se dire que peut-être, au moment du CE1, elles voudront repartir chacune dans des classes différentes. Ou pas. On verra bien.

Déjà, on va leur laisser vivre leur CP, on va commencer par aller à la fête de leur future école dans 10 jours. On n’aura plus besoin de prendre la voiture pour aller à l’école, on ira à pied, ce sera chouette. On essaiera de choisir des activités extra-scolaires différentes, si elles le veulent, mais où elles pourront retrouver la majorité de leurs copines et copains de cette année.

Vive les Vacances

Ensuite, elles seront en vacances, enfin. 2 mois pour se reposer, se ressourcer, et s’occuper avec le planning bien rempli de l’été.

Depuis qu’elles ont choisi et qu’elles sont inscrites en CP, elles regardent avec curiosité et envie l’école à chaque fois qu’on passe devant. C’est à dire tous les jours.

Rendez-vous en septembre pour la suite de leurs aventures scolaires à 2.