Rentrée Scolaire, Sac de Change

Maman, ça sert à quoi l’école ?

 

Cette semaine, je participe aux Jeudis Éducation de WonderMômes sur le thème de l’école : tout un programme …

Jeudis Education WonderMômes

L’école, c’est pour moi l’un des piliers d’une société puisqu’elle a pour mission de diffuser les bases et les connaissances à tous. ET ce qu’elle transmet est complémentaire de l’éducation faite par les parents.

Cette année, les Jumelles sont en moyenne section à la maternelle, et comme je suis également représentante des parents d’élèves et au bureau de l’association apolitique des parents d’élèves, je découvre donc depuis 2 ans l’école autrement et je m’investis.

J’aime l’école

 

J‘aime l’école pour tout ce qu’elle permet d’apprendre et de découvrir, elle donne donc les bases et ouvre les portes sur un univers de connaissances, de matières, de sciences, et tellement plus encore.

J’aime l’école qui donne des clés, puis qui laisse découvrir, partir à l’aventure, ouvrir de nouvelles portes, et peu à peu, acquérir des connaissances, et but ultime, un peu de savoir. Ça c’est aussi très dépendant de l’enseignant, et comme dans tous les métiers, il y en a des excellents, et des moins bons.

J’ai aimé le lycée, moins le collège, et je me suis éclatée à la fac. Désolée mais la maternelle et le primaire, je ne m’en rappelle plus. J’ai aimé quand à la Fac (c’est quand même le prolongement de l’école), j’avais des “points bonus” quand je trouvais une super traduction du tonnerre, y a pas à dire, ça motivait pour se dépasser.

J’aime pas l’école

 

J’ai pas aimé pas l’école quand elle essayait de me forcer à penser d’une certaine manière et pas d’une autre. Là je fais référence à mes cours de philo et mes “déboires” en cours quand je ne pensais pas exactement comme le prof l’attendait : je me suis quand faite traiter de “menteuse” parce que j’avais osé dire que je ne comprenais rien à la métaphysique des mœurs de Kant. Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris où était le mensonge !

J’aime pas l’école qui “réforme la réforme”  depuis que je suis gamine,  et qui passe ainsi son temps à faire et défaire, refaire, puis redéfaire. Dommage.

J’aime pas l’école qui m’a laissée plantée dans les abîmes des probabilités et des dérivées – et c’est extrêmement ballot quand on passe un bac B, ce que de nos jours on a rebaptisé ES.

Les Jumelles à l’école

 

Ah, les filles à l’école. Quand elles sont rentrées en Petite Section, l’année dernière, c’était un nouveau cap. On quittait le monde “bébé” et l’univers feutré de la crèche pour faire ses premiers pas dans ce que j’appelle “la vraie vie“. J’en ai parlé ici quand j’ai fait le bilan de cette 1ère année.

Cette année, elles sont en Moyenne Section, et s’intéressent déjà à l’école primaire, au CP et à la suite. Hormis les jours de grande fatigue où clairement elles préféreraient dormir, elles y vont avec un vrai plaisir. Et pour cause, elles sont tellement demandeuses et curieuses que nous leur “vantons” les avantages de l’école et tout ce qu’elles pourront y apprendre, pour cultiver le goût de découvrir et d’apprendre qui est assez inné chez les enfants.

Et comme je n’ai ni les compétences ni la pédagogie nécessaires, je laisse l’école à l’école.

Mais pourquoi aller à l’école ?

Parce que forcément, un jour ou l’autre, tes enfants te posent cette question. Et j’imagine que mes filles vont me la poser longtemps, et plusieurs fois.

[Tweet "Maman, ça sert à quoi l'école ?"]

Parce que j’ai envie de cultiver leur envie d’apprendre et de découvrir, je m’appuie sur tout ce que les jumelles aiment faire et ce qu’elles voudraient imiter chez nous leurs parents. Et parfois, j’en rajoute un peu :

  • vous pourrez lire toutes seules vos livres, quand vous voulez (euh sauf la nuit),
  • vous pourrez ensuite apprendre encore plein de nouvelles choses dans les autres classes, comment fait la lune, la planète, etc
  • vous pourrez écrire des histoires à vous, écrire des lettres, écrire des livres,
  • vous pourrez apprendre à conduire une voiture quand vous aurez l’âge,
  • vous pourrez aller faire des courses toutes seules plus tard,
  • vous pourrez choisir vous-même, peut-être même faire le métier qui vous plaira etc.
  • vous pourrez apprendre à piloter un avion si vous travaillez bien, ou apprendre à dessiner des robes, etc

Et cerise pour le gâteau, je leur annonce qu’elles pourront même, dans quelques temps, aller sur un ordinateur presque toutes seules, comme Papa et Maman quand elles sauront lire, écrire, et auront appris beaucoup d’autres choses sur les ordinateurs. Et là, j’ai 2 #dansedelajoie dans le salon !

Dynamique d’apprentissage

 

On a la chance d’avoir une école maternelle dynamique, avec des parents tout aussi dynamiques, une bon relationnel entre l’association des parents d’élève et l’école, tant et si bien qu’on oublie qu’on vit dans un village à la campagne :

▲ à Noël, l’Association des Parents d’élèves décore les 2 cours de l’école aux couleurs des Fêtes de Fin d’année : on fabrique des étoiles, on peint des sapins, les parents les + doués et bricoleurs fabriquent un traineau du Père Noël, et on installe le tout le lundi matin de la dernière semaine avant Noël, avant la récréation. Les cris de surprise et de joies des minots qui sortent alors dans la cour sont notre plus belle récompense

▲ des Mamans (dont je fais partie) offrent un spectacle, entièrement écrit et inventé par l’une des Mamans, avec du texte à apprendre et des costumes à faire, à tous les enfants de la maternelle, soit 7 classes au total

▲ Pour le Carnaval, l’école maternelle organise 4 jours de fêtes sur un thème spécifique. Dans chaque classe, les enfants vont fabriquer leurs propres déguisements, puis, le jeudi après-midi, toute l’école va défiler dans les rues du village (1h tout de même) et montrer fièrement ses réalisations. Des parents sont là également pour entourer le défilé, aux couleurs de chaque classe.

▲ L’école organise des lotos, des sorties pour les enfants, la kermesse de l’école bien entendu, et l’année dernière, le Rallye Lecture, et cette année, elle a participé à la Fête du Livre.

▲ Le projet pédagogique de la maternelle des filles s’articule autour de la littérature, des sciences et de l’environnement : les élèves font des plantations, c’est l’avantage d’avoir de la place, et sont sensibilisés à la protection de la nature.

Mais l’école ne s’arrête pas à la sortie de l’école. Si je ne suis pas de celle qui se sentent de taille à faire l’école à la maison, je considère par contre qu’il faut la prolonger à la maison, capitaliser, expliquer si nécessaire, vérifier, valider, mettre en application dans la vie réelle, etc. Certes, tout le monde ne peut pas, ou n’a pas le temps et les moyens de le faire. C’est du boulot aussi bien pour les enfants que pour les parents.

Parfois, j’entraperçois ce que ça va donner quand les jumelles vont apprendre à lire en même temps, apprendre à compter en même temps, faire les mêmes devoirs en même temps, mais pas au même rythme, pas avec les mêmes questions etc. Je sais que je vais pouvoir les accompagner sur des tas de matières, mais si tu as bien suivi ce que je t’ai raconté plus haut, je vais coincer sur les maths par exemple à partir d’un certain niveau (en plus, je déteste les maths, donc ceci explique cela).

Carnaval Ecole 2015

Voilà, je te laisse car je dois dérusher les photos du défilé du carnaval de l’école maternelle qui a lieu cet après-midi justement …  je suis retournée à l’école !

 

Ils ont aussi écrit sur l’école dans le cadre des Jeudis Education :

 

#staytuned, inscris-toi à la newsletter du blog, tu découvriras bientôt des photos du défilé du Carnaval organisé par l’école de cet après-midi …