Etre une blogueuse

Il y a environ 1 an, Clémence du blog Dans Ma Bulle, lançait le RDV blogging “Quelle blogueuse je veux être ?“. Et en blogueuse débutante, j’avais alors cogité fort pour savoir quelle blogueuse je voulais être ou ne pas être.

Cet été, Clémence relance ce RDV blogging : “1 an après, quelle blogueuse je veux être suite et Bis“.

Alors, 1  an plus tard, ai-je évolué ? comment ? ai-je “respecté” mes principes ? qu’ai-je appris ? Où en est la blogueuse qui est en moi ?

♦ ♦ ♦

Quelle blogueuse suis-je devenue ?

En un an, tout peut arriver sur un blog et dans la tête d’une blogueuse : ras le bol, panne d’inspiration, ralentissement, ou alors révélation. Disons que je suis plutôt dans cette dernière catégorie : j’adore bloguer.

 ♦ ♦ ♦

L’année de l’Adaptation

La 1ère année, c’était “Découverte & Initiation”. J’ai eu de la chance, je n’ai pas eu de bizutage, ou alors je n’ai rien vu ou rien compris, ça c’est possible aussi.

La 2ème année, la blogueuse que je suis est en mode “Adaptation & Customisation” : en gros, The Boss (moi, ndlr) prend ses marques sans perdre son âme … Jusque-là tout va bien.

J’ai trouvé mon rythme de croisière : je publie 2-3 fois / semaine, et j’ai suffisamment de drafts en stock pour éviter la panne d’inspiration avec une ligne éditoriale + large. Tout va toujours bien.

Allez on continue ?

♦ ♦ ♦

Dompter la bête le blog

Cet espace bien à moi qu’est le blog est quand même un tantinet chronophage et envahissant.  Heureusement, les programmes Tv sont supra nuls, alors je blogue le soir, ou le weekend quand j’ai 1h devant moi.  Heureusement aussi que j’ai une grande table dans la salle à manger pour installer mon bureau. Tout va toujours presque bien.

En année 2, je me suis penchée un peu plus sur les chiffres. Prouesse extrême quand on connait mon aversion pour les chiffres.

Comme je n’aime pas décidément pas faire comme tout le monde, je reste assez insensible à cet équivalent du baromètre Ipsos pour la blogo, je parle ici des nombres de fans, de VU, les classements et Cie. Mais je me soigne.

OK, je suis hyper méga contente que les chiffres grimpent, oui, mon égo se délecte de tout fan supplémentaire, ou encore quand Google Analytics me sort de belle stats. Oui oui oui. MAIS, c’est quand même un peu le miroir aux alouettes non ?

Sans vendre mon âme au diable, j’ai aussi fait mes premiers pas dans cet art largement répandu et conseillé dans le blogging qu’est le concours. Mais quel challenge que de ramer, que dis-je, souquer pour arriver à insérer un concours dans les flux, voire les flots (genre overwehlming), de concours qui pleuvent chaque jour et tout au long de l’année sur les RS !

Qu’importe, relever le défi sans transformer le blog en usine à concours, et se différencier du reste de la blogo, fut-elle l’élite, c’est rigolo et c’est possible en consommant le concours avec modération.

Tout continue à aller plutôt bien. On Continue ?

Accessoires de blogueuse

♦ ♦ ♦

Bloguer depuis la Province ?

Alors que le net, par essence, est supposé abolir les distances, les régions, etc, bizarrement ça ne marche pas vraiment en ce qui concerne les blogs. En clair, rien ne remplacera vraiment les contacts humains 🙂

Bref : Pour bloguer haut et fort ET augmenter sa visibilité ET sa notoriété, il faut donc aussi se montrer en chair et en os aux events, bref, nouer des relations” humaines”. Et donc, il est clairement préférable de ne pas habiter en province. A moins d’avoir les moyens de faire des allers retours sur Paris.

Fuir les vapeurs de la capitale vous octroie certes une qualité de vie incomparable, mais vous prive également de près 95 % des RP, des agences, des events de grande ampleur, qui on lieu où ? en Ile de France pardi ! Heureusement que les events et contacts “régionaux” sont canons 🙂

Malgré tout, je progresse : cette année, je n’ai pas raté le coche pour la “pré-inscription” aux “Efluent Mums 2015“. Je ne sais pas encore si je ferai partie des “heureuses élues”. Wait and See. Au mieux, j’ai la chance d’aller découvrir ce fameux spot, et mettre des visages sur des blogs et des partenaires. Au pire, j’économise un billet de TGV et je vais déjeuner face à la grande Bleue (oui, je suis toujours comme ça moi, j’ai toujours un plan B).

Mais globalement, tout roule. On Continue ?

♦ ♦ ♦

Vous reprendrez bien un peu d’éthique ?

Je me répète, la blogo a ses “codes secrets”, ses tabous, ses non-dits, et ses caprices qui ont parfois le don de m’agacer. L’éthique est trop bien planquée, mal perçue, critiquée, voire accusée de tous les maux (casseuse de marché, mais à quoi ça sert, etc).

Mais c’est oublier que le jour où la réglementation, la loi, se mêlera de nos affaires de blogueuses / blogueurs pour venir y mettre un ordre qui ne nous avantagera pas forcément, il sera trop tard pour pleurer.

Moi, je veux continuer à bloguer sainement en affichant clairement (en plus c’est une obligation légale) quand je fais une collaboration, de l’affiliation, et sans avoir à en rougir, et ça s’appelle la transparence. Je suis celle qui préfère vendre ce qu’elle a fait plutôt que de vendre ce qu’elle pourrait éventuellement potentiellement faire. Et c’est avec le recul d’un an de vrai contenu que j’ai commencé la monétisation (affiliation) qui participe un peu aux frais de fonctionnement du blog. Objectif atteint.

Mais comme je ne blogue pas en faisant complètement l’autruche, je cherche à comprendre comment ça fonctionne réellement derrière, via des groupes, des tutos, des formations, des livres,etc. Et c’est aussi là que je m’éclate : aller lire d’autres expériences, d’autres approches, d’autres points de vue.

Bref, je blogue un peu en mode “Think out of the box“. Tout va toujours bien.

 

♦ ♦ ♦

En lice pour la 3ème Année ?

En résumé, je blogue parce que je le veux bien, librement, sur un blog à mon image.

Un an après, le plaisir de bloguer est toujours là, en plus affirmé et plus affûté, et toujours pas photoshopée  : des belles rencontres, même virtuelles, des jolies découvertes, des articles sur des sujets qui ne sont pas forcément ma tasse de thé ou que je ne connais pas, sur des aventures humaines parfois délicates, des points de vue différents et enrichissants, mais qui m’intéressent parce qu’ils sont bien écrits, vivants, originaux, personnels, touchants, drôles, pertinents, qui font réfléchir.

  • Pour combien de temps ? aucune idée, mais au moins jusqu’à l’année 3, pour voir 🙂
  • Comment vais-je évoluer l’an prochain ? aucune idée, mais en mieux, probablement, enfin j’espère
  • De quoi vais-je parler le mois prochain ? aucune idée (en si, mais chut, je ne vais pas tout vous dévoiler maintenant).

En fait, pour savoir de quoi je vais bientôt parler ici, comment je vais évoluer ou pas, c’est simple comme un clic ou deux pour me suivre sur les réseaux sociaux, s’abonner à la newsletter => à droite dans la sidebar 🙂

Comment ça je fais de l’auto promo ? moi ? naannnnn jamais je n’oserais, pas moi -:)

♦ ♦ ♦

Bon, maintenant que je me suis allongée sur le divan bloguesque, c’est à votre tour : quel blogueur, blogueuse voulez-vous être, ou ne pas être ?