A Toi Liberté Chérie Post Image

Freedom never dies

 

Toi, Liberté, depuis ce jour du 7 janvier 2015, tu portes le prénom de Charlie.

J’ai la chance d’être née, de grandir et de vivre dans un pays libre, un pays dans lequel je peux m’exprimer, penser, choisir, me déplacer sans contrainte, librement.

J’ai la chance d’avoir donné la vie à deux petites filles, la prunelle de mes yeux, dans ce même pays, en me disant que j’allais en faire des filles, puis des femmes, libres. Comme moi.

Aujourd’hui, elles sont trop petites pour comprendre, nous ne leur avons rien dit, pour les préserver un peu, parce qu’elles ne te connaissent pas encore vraiment, parce qu’elles ne savent encore rien du monde qui les entoure, qui tourne parfois à l’envers. Leur petit monde à elles est encore empli de rêve, d’innocence, de candeur, de doudous et de princesses.

Elles n’ont déjà pas compris la mort qui a frappé un proche au travers de la maladie, alors là, nous avons pensé que c’était trop tôt, trop violent, pour elles. Nous leur expliquerons, plus tard.

Liberté, Charlie, tu portes le plus beau des noms et tu assures la plus délicate des missions, l’essence de notre vie, notre oxygène.

Si belle, si forte, et pourtant tellement fragile parce que depuis la nuit des temps, tu subis les attaques, les coups, des hommes s’entredéchirent pour toi, et vont parfois jusqu’à tuer en pensant te détruire.

Mais jamais tu ne cèdes, jamais tu ne meurs. Parfois tu recules, parfois tu vacilles, parfois tu saignes, mais ta flamme est toujours là, elle ne s’éteindra jamais. Tu renais à chaque fois. Ton souffle nous porte, nous entraîne, nous pousse à avancer, à nous dépasser.

#jesuischarlie

Depuis hier, tu portes ce prénom, Charlie. Nous le portons désormais aussi toutes et tous, avec toi, pour toi. Parce qu’avant nous, des hommes et des femmes, qui se savaient pourtant menacés, n’ont pas cédé et ont continuer à exercer leur liberté d’expression. Ils en sont morts. Mais pas toi.

Nous allons reprendre le flambeau, chacune et chacun à notre manière, et avec nos moyens, nos mots, nos stylos, nos claviers, nos crayons, nos pensées.

Nous allons garder la tête haute, rester dignes, rester fiers, et continuer à te défendre et à te protéger de toute notre âme, de toutes nos forces.

Librement.

Pour toi, pour nous, pour nos enfants, pour leur avenir. Libre lui aussi.

Charlie, s’il te plaît, fais-nous confiance. On est là.


Note : L’attentat du 7 janvier 2015 perpétré en France a décimé l’équipe du Journal Charlie Hebdo : 12 personnes ont été abattues, d’autres blessées. Ce billet est ma façon de rendre hommage à ces hommes et cette femme tués parce qu’ils défendaient la liberté d’expression, et de témoigner mon respect vis-à-vis des blessés, de leurs familles, de leurs proches, de leurs collègues. #jesuischarlie

Edit du 11 janvier 2015 : ce billet a été écrit et publié quelques minutes avant 2 autres drames, qui se sont déroulés cette journée du 9 janvier 2015 : 2 prises d’otages, avec des morts parmi les otages, des héros parmi eux également.

Respect également aux forces de l’Ordre de la France, GiGn, Raid, tous les services qui se sont mobilisés.