Joyeux Anniversaire 5 ans

 

Cette semaine, je participe aux Jeudis Éducation de WonderMômes sur le thème de la Fratrie ou de l’enfant unique.

Jeudis Education WonderMômes

 

La fratrie, c’est une histoire de famille et de hasard aussi. Je suis la grande sœur d’un petit frère, et je suis aussi la Maman de 2 sœurs. Avec cette petite particularité que mes 2 filles sont sœurs jumelles. Mon petit frère, lui, a 4 ans de moins que moi.

On l’oublie souvent quand on en parle, surtout celles et ceux qui ne sont pas concernés directement, mais la gémellité, c’est avant tout une fratrie : 2 Frères, 2 sœurs, ou 1 frère et 1 sœur.

Une Fratrie Particulière

Ce n’est donc pas un couple, même si les autres peuvent parfois les considérer comme tel et c’est d’ailleurs une des raisons, pas la seule, mais une des raisons pour lesquelles nos filles iront dans des classes différentes à la rentrée en Grande Section.

 

L’Union fait la Force

 

C’est une fratrie unie presque malgré elle depuis la conception, puisque finalement on en sait pas trop pourquoi de temps en temps, Dame Nature fait des jumeaux monozygotes (issus du même œuf), ou dizygotes (deux ovules fécondés à quelques jours d’intervalle au cours du même cycle).

Quand on s’est lancé dans le projet bébé, on était à 10 000 lieux de se douter que nous aurions 2 bébés. D’un coup. Surtout que l’un des bébés a malicieusement caché l’autre jusqu’à l’échographie des 3 mois. Autant dire qu’on est restés stupéfaits quelques jours.

Ainsi, depuis leur vie in utero, mes filles ont l’habitude d’être ensemble et ça crée des liens :

  • De se toucher à travers la poche amniotique qui est si fine in utero.
  • De se bousculer un peu pour avoir un peu plus de place
  • De se faire des priorités pour gagner la pole position vers la sortie et la naissance
  • De naître chacune leur tour, à 6 minutes d’intervalle.
  • De partager le même berceau pendant quelques heures à la maternité avant de prendre leurs aises chacune dans un berceau
  • De partager la même chambre pendant leurs 3 premières années (mais chacune son lit)
  • De partager la même classe et la même maitresse pour ces 2 premières années d”école maternelle

Et surtout, de partager les bras de Papa et Maman, tandis que le cœur lui, ne se partage pas : il a de toute façon de la place pour elles deux.

L'Union fait la Force

Cette fratrie particulière tisse donc des liens particuliers, aussi bien entre elles qu’avec nous et les autres bien sûr.

  • Comment décrire  ce qui flottait dans l’air de leur chambre lorsque, âgées d’à quelques jours, elles se sont touchées et regardées dans le fond des yeux sur le tapis d’éveil ?
  • Comment  décrire ce qui se passe lorsqu’elles s’attrapent, encore aujourd’hui, la main pour aller dans un endroit qu’elles ne connaissent, comme pour dire “on est plus fortes à deux”
  • Comment décrire ces instants de magie pure lorsque dans le bain, elles s’amusent à se savonner et se rincer l’une l’autre, en rigolant, dans leurs bulles (de savon)

Heureusement, elles ne sont pas fusionnelles au point de s’étouffer l’une l’autre (et on a tout fait pour éviter le côté fusionnel.

Elles se chamaillent, elles se disputent les jouets, notre attention, elles se chipent des affaires, s’en prêtent d’autres, regardent ce que l’une fait, comparent la quantité de nourriture dans leurs assiettes,etc.  Mais j’ai envie de dire que ce n’est pas lié au fait qu’elles sont jumelles, c’est presque comme n’importe quelle fratrie, pas plus que mon frère et moi nous disputions des jouets, des jeux malgré nos 4 ans d’écart.

Avec le recul, cette gémellité inattendue nous soulage un peu : Parce que nous avons eu nos filles après 40 ans, on n’aurait pas forcément tenté de faire un 2ème. Alors quand on les voit toutes les 2, on se dit que pour la suite de la vie, quand  nous ne serons plus là, elles ne seront pas seules.

 

Les Petites Graines

 

Les filles ont commencé à poser des questions quand leurs copines ou leurs copains ont vu arriver un petit frère ou une petite sœur. Quand on n’est pas du tout préparé à la question, ça donne des histoires de petites graines. Pas original, j’en conviens, mais très efficace.

En dernière année à la crèche, j’ai eu droit à “Maman tu as un bébé dans le ventre” ? qui m’a fait regarder mon ventre pas tout à fait aussi plat que dans les magazines, pour finalement apprendre 2 jours plus tard que la meilleure copine des filles allait devenir grande sœur.

L’année dernière, j’ai été sous le feu des questions de l’une des filles, #TwinClochette qui voulait absolument savoir par où Papa avait mis les 2 petites graines, par où elles étaient sorties, et surtout, où était ma poche à bébé. Elle ne m’a pas lâchée pendant 3 semaines.

Cette année, #TwinRaiponce m’a tout simplement demandé de tout recommencer, car elle ne voulait pas être la deuxième, et elle voulait avoir une autre sœur.

Quand je lui ai répondu que Papa et Maman n’allaient pas replanter de petite graine, j’ai eu la réponse hyper logique : “non, mais c’est pas ça Maman, vous recommencez, Moi, #TwinClochette, et une autre petite graine, comme ça on sera 3 ! Des triplés, mais comment n’y avait on pas pensé plus tôt ????

 

A leur Tour

 

Les filles ayant la même date de naissance, nous leur avons raconté que #TwinClochette était à droite dans mon ventre, et que #TwinRaiponce était à gauche. Elles savent que #TwinClochette est née la première, et que juste après, #TwinRaiponce est née à son tour (ce qui fait rouspéter #TwinRaiponce qui aurait préféré naître la première LOL).

Si c’est difficilement compréhensible pour les autres enfants, dans leur logique à elles, il est normal d’avoir plusieurs bébé à la fois dans le ventre. Ainsi, #TwinRaiponce voudra avoir 3 bébés dans le ventre quand elle sera grande, et #TwinClochette en voudra 4 … on en reparle dans quelques années ?

Nous ne les appelons jamais les Jumelles, même si sur le blog je les appelle parfois ainsi, mais les filles. Nos filles, et bien que je sois plutôt du genre “je crois ce que je vois”, je me dit que la Nature nous a fait un sacré cadeau avec ces 2 petits bébés dans la même grossesse, et quelle belle aventure que de le voir grandir parallèlement, construire leur relation de soeurs jumelles, mais soeurs avant tout.

 


Ils/Elles participent aux Jeudis Education cette semaine

 

Sur d’autres thèmes :