Me revoici pour ma chronique de livre avec le dernier roman d’Angela Behelle que j’ai reçu à la fin de l’été et publié chez Pygmalion, une maison d’édition avec une sélection de livres variés, avec des univers différents selon les auteurs.

L’Enjeu, le dernier roman d’Angela Behelle

Cette fois-ci, l’auteur, Angela Behelle, nous entraîne dans un autre style de roman après le Caméléon. Un livre tout de rouge vêtu, au titre évocateur d’une partie de poker : L’Enjeu, on devine que ça va être chaud mais on ne sait pas encore comment ni pourquoi. Pour celles et ceux qui connaissent l’auteur, L’enjeu est le spin-off de sa série La Société.

l-enjeu-angela-behelle

Synopsis

— Que diriez-vous d’aller prendre un verre ailleurs ?
L’invitation est directe. M. Stirvin est un homme habitué à obtenir ce qu’il veut. Il ne doute pas de mon accord. Et il a raison. Je suis prête à le suivre pour trois raisons. La première, c’est que je ne demande qu’à fuir cet endroit étouffant. La deuxième, c’est que je me sens flattée d’être ainsi enlevée par cet homme superbe. La troisième, c’est que Marine n’a pas tort. Presque trois ans passés le nez plongé dans le travail, ça mérite bien un peu de distraction. J’ignore jusqu’où cette invitation va me mener, mais une si belle occasion ne se refuse pas. »
Avocate, Emma Loudhéac, 28 ans, se rend à un vernissage dans la galerie de Marine, sa meilleure amie.
Une seule chose est sûre : elle est loin d’imaginer la tournure que vont prendre les événements…

Mon Avis

La prochaine fois que vous irez à une soirée organisée par l’une de vos copines, vous y réfléchirez peut-être à deux fois. Parce qu’Emma, l’héroïne de ce roman, était très loin de se douter à quel point la soirée de vernissage d’un jeune artiste peinte, allait la transformer, et modifier sa vie de fond en comble par la même occasion.

Mais reprenons depuis le début, même si ça ne va pas être facile de vous en parler sans trop vous en dire non plus. Sous sa couverture rouge de Dame de Coeur, ce livre vous entraine dans l’univers érotique de deux hommes, qui deviendront et se révéleront être l’un après l’autre, les mentors d’Emma. Voire plus, mais chut.

Dès les premières pages du livre, on est plongés dans l’ambiance torride et érotique installée par le fameux Monsieur Stirvin, dirigeant d’un grand laboratoire pharmaceutique français. Bel homme, une voix qu’on devine captivante, devine sans peine qu’il attise toutes les convoitises féminines. Mais lui, il a décidé de happer Emma pour l’entrainer dans un tourbillon sensuel, érotique, mais pas seulement. Rapidement, il l’amène peu à peu à sortir de sa chrysalide, à oublier les principes d’une éducation plutôt stricte et d’une carrière professionnelle dans l’ombre. Sur le plan professionnel, Emma va se retrouver propulsée dans les stratosphères dirigeantes d’une grande entreprise.

Mais où est l’enjeu ? ou plutôt qui est l’enjeu ?

Vous imaginez bien que le livre serait bien trop simple s’il n’en restait que là. Mais voilà, le deuxième homme, l’artiste peintre de la soirée du vernissage, est celui qui parachèvera la transformation et la mutation d’Emma. Et ce n’est pas n’importe qui.

Au fur et à mesure qu’on avance dans le livre, que les deux personnages masculins se dévoilent, qu’ils parlent, Emma va comprendre que l’enjeu, c’est elle. A ce moment là, je vous avoue que je me suis sentie mal à l’aise de pouvoir être considérée comme un enjeu par deux hommes, comme dans une partie de poker. C’est fort heureusement contrebalancé par le fait qu’Emma n’en a pas pour autant renié sa personnalité, et qu’elle va finir trouver sa vraie place et la reconnaissance professionnelle qu’elle mérite, et surtout parvenir à choisir sa vie. Grace à eux ou à cause d’eux, tout est habilement intriqué.

Sans tout vous dévoiler, la compétition entre les deux hommes n’est peut-être pas aussi innocente ni directe qu’il n’y parait entre eux deux. Complicité et rivalité se mêlent et s’emmêlent, le tout sur un fond de respect et de sentiment, ces deux hommes ont beaucoup de choses à dire et à se dire au travers d’Emma. Car c’est là qu’est la véritable partie de poker virtuelle qui se joue, entre ces deux hommes, et même si Emma se retrouve être l’enjeu, j’ai souvent eu l’impression qu’un autre enjeu se dessinait en filigrane entre ces deux hommes. Mais Emma est intelligente, elle est jeune et elle saura se trouver, sortir de sa chrysalide, et gagner sa liberté d’aimer qui elle veut comme elle veut. Un petit pied de nez pour elle aussi démontrer qu’elle ait jouer.

Par rapport à son précédent livre, Le Caméléon, Angela Behelle a encore fait monter la température avec des scènes sensuelles et érotiques minutieusement mises en scène. On ne se perd pas dans une longue mise en place, les premières pages du roman nous mettent tout de suite dans l’ambiance, et c’est très bien comme ça. C’est un excellent roman, les personnages sont bien construits et on ne tombe jamais dans la vulgarité, et l’intrigue entre ces 3 personnages fonctionne très bien. Des émotions, des surprises, des rebondissements, et au final, des personnages comme apaisés.

A votre tour maintenant de jouer -:) Bonne lecture.

**************************************************

Commandez L’Enjeu chez La Fnac

L’Enjeu, Angela Behelle

Editions Pygmalion, 448 pages, 14,90 €

ISBN 978-2-7564-1890-2