Mercredi soir, Le Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence avait organisé une soirée VIP avec instagrameurs  et blogueurs à laquelle j’étais conviée, pour la Première de la dernière création de James Thierrée, La Grenouille avait raison. Pour cette rencontre au sommet, nous étions accueillis sur la plus belle terrasse d’Aix en Provence : la terrasse des Magnolias du Grand Théâtre de Provence, normalement fermée au public.

Cette terrasse a été pensée pour faire écho à la Sainte Victoire à laquelle elle fait face, mais si manque de chance, la météo de mercredi soir ne nous l’a pas laissée voir.

Ensuite, l’équipe du Grand Théâtre de Provence nous a entrainés dans les coulisses du Théâtre. Je ne sais pas vous, mais visiter des coulisses pendant qu’un spectacle se prépare et sera présenté pour la Première moins d’une heure après, ça me donne un petit frisson d’excitation. Surtout quand on aperçoit la star du spectacle … chuut.

Entrée Principale du Grand Théâtre de Provence à Aix en Provence

Entrée Principale du Grand Théâtre de Provence à Aix en Provence

Studio de répétition, le Big One

Studio de répétition, le Big One

Coulisses du Grand Théâtre de Provence

Coulisses du Grand Théâtre de Provence

Fly Case de la Compagnie du Haneton

Fly Case de la Compagnie du Haneton

Le Lustre aux 650 ampoules de la Salle de Spectacle du Grand Théâtre de Provence

Le Lustre aux 650 ampoules de la Salle de Spectacle du Grand Théâtre de Provence

La Grenouille Avait Raison

Création 2016 de la Compagnie du Haneton

LA Grenouille avait raison est la dernière création 2016 de et avec James Thierrée et la Compagnie du Haneton, qui est actuellement en tournée. C’est dans ce cadre que le spectacle est présenté à Aix En Provence du 22 au 27 mars 2017.

James Thierrée, vous le connaissez désormais mieux puisqu’il a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle dans le film Chocolat il y a quelques semaines. Il a baigné dans l’art du cirque depuis sa plus tendre enfance dans la Compagnie de ses parents : Jean-Baptiste Thierré et Victoria Chaplin. Ah oui, au fait, c’est aussi le petit-fils d’un certain Charlie Chaplin

Il a fondé sa propre compagnie en 1998, la Compagnie du Hanneton, et a proposé plusieurs créations depuis, en plus de ses nombreuses apparitions au cinéma.

Notre Avis

Je n’ai pas vu les précédentes créations de la Compagnie du Haneton, aussi je suis arrivée avec des yeux totalement neufs pour découvrir La Grenouille Avait Raison.

Une créature toute de rouge vêtue, qui chante a capella, se glisse devant le rideau rouge de la scène puis disparait dedans. Alors, le rideau se lève sur un décor extraordinaire. Entre baroque, surréaliste, futuriste, un kaléidoscope géant suspendu au dessus de la scène. Lumineux, ce kaléidoscope est comme connecté au sol par un cordon lumineux. On y voit également un piano, un lavoir.

Puis les personnages entrent en scène dans un étrange ballet. James Thierrée éblouit par sa maîtrise du mouvement. Dans tous les arts qu’il propose, mime – héritage de son illustre grand-père, Charlie Chaplin à qui il rend un bel hommage avec cette scène du violon, acrobatie, danse, on ressent tant de fluidité et de maîtrise, comme s’il faisait cela comme il respire.

James Thierré n’est pas seul sur scène, il est accompagné de 5 autres personnages aux rôles distincts et parfois un peu stressants. Au total, rythmés par la musique, le chant, la danse, le mime, l’acrobatie, ces 6 personnages vont occuper tout l’espace.

Salle du Grand Théâtre de Provence, à quelques minutes du lever de rideau

Salle du Grand Théâtre de Provence, à quelques minutes du lever de rideau

Le kaléidoscope dans La Grenouille avait raison

Le kaléidoscope dans La Grenouille avait raison

La Grenouille avait raison, James Thierrée et sa troupe

La Grenouille avait raison, James Thierrée et sa troupe

Si j’ai été époustouflée par le décor et la scénographie, j’ai eu un peu plus de mal à saisir où il voulait en venir. Pour comprendre, il faut savoir que cette création fait référence au Roi Grenouille des frères Grimm. C’est une allégorie autour de l’amour filial, de la fratrie aussi, peut-être représenté par ce cordon lumineux qui descend du kaléidoscope comme un cordon ombilical ? La grenouille était-elle tout de rouge vêtue ? ou alors occupait-elle l’espace ? Avait-elle raison ? avait-elle tort ? Autant de questions auxquelles je vous laisse répondre en fonction de ce que vous, vous avez ressenti pendant le spectacle.

Pour ma part, je me suis retrouvée transportée dans un univers dominée par un kaléidoscope lumineux et capricieux, des décors baroques comme ces immenses tentures, et des petites touches de Charlot et aussi de MadMax, notamment dans le final. D’ailleurs, il faut tirer un grand coup de chapeau aux 3 techniciens qui ont orchestré le décor, et notamment le fameux kaléidoscope.

La perfection de la scénographie, le talent de James Thierrée et également de ses 5 partenaires sur scène, m’ont captivée au point que je n’ai toujours pas la réponse à ma question depuis mercredi soir : mais qui était donc la Grenouille ?

En résumé, La Grenouille avait Raison est un spectacle captivant, dans un décor impressionnant et avec une scénographie sans temps morts. Ce spectacle m’a donné envie de suivre  ses prochaines créations et de découvrir un peu plus l’univers de James Thierrée et de la Compagnie du Haneton.

Je ne saurais terminer sans remercier l’équipe du Grand Théâtre de Provence pour cette belle soirée et ce superbe spectacle, soirée qui m’a également permis de revoir et de rencontrer d’autres blogueurs et instagrameurs d’Aix en Provence et autour.

Et vous, avez vous vu La Grenouille Avait Raison ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ils et elles y étaient aussi, découvrez leurs avis ici :