En Rouge & Vert

Quand les jumelles adorent les légumes

 

On pense, on entend souvent raconter que les enfants n’aiment pas les légumes, les mettent sur le côté de l’assiette et les boude. Ça doit certes arriver, mais ô chance, nos filles adorent les fruits et les légumes, et dès le début de la diversification alimentaire, elles ont très nettement précisé leurs goûts en la matière.

Et là où ça devient très rigolo, c’est que leurs légumes favoris ne sont pas les mêmes, et qu’en plus, ça dépend s’ils sont crus ou cuits. Allez je vous explique tout ça.

 Assiette Rouge

 

Twin-Raiponce, la facétieuse aux yeux noirs, a un péché mignon, pas n’importe lequel, mais un de ces péchés mignons dont personne ne peut connaître l’origine, dont elle seule a le secret.

Elle adore…. les tomates, depuis qu’elle y a goûté au moment de la diversification alimentaire, elle les dévore, toutes crues, avec uniquement un filet d’huile d’olive et une pointe de fleur de sel (euh, l’addiction à l’huile d’olive, je peux l’expliquer, elle vient de moi celle-là).

Et non, je ne me rappelle pas avoir fait une consommation particulière de tomates pendant ma grossesse, non, je ne crois pas.

Bref, elle adore tellement les tomates, tant et si bien que je suis obligée de les cacher, mes tomates, de les planquer dans la cuisine, car en plus, cette demoiselle est du genre œil de lynx.

A tel point que je suis obligée de la limiter si nous, les 3 autres membres de la tribu Twins And Us, c’est-à-dire Papa Twins And Us, Miss Twin-Clochette et moi-même, voulons en manger aussi. C’est qu’elle nous ôterait les tomates de la bouche, la gourmande.

Tomates

 

A tel point qu’envisageant de leur créer un petit coin potager dans notre jardin, j’hésite à y mettre des plants de tomates, de peur qu’elle ne passe son temps à les manger. En même temps, je suis d’accord, c’est plutôt un péché mignon relativement sain non ? mais bon, elle ne peut pas manger que des tomates.

Pas plus tard que le weekend dernier, j’avais nonchalamment (si si si) oublié les tomates grappes sur le plan de travail de la cuisine. Une fois son dessert avalée (mousse au chocolat, je précise), elle a bondi vers les tomates, et en a dévoré 3 !

Je pense que si elle les voyait au petit déjeuner, elle les dévorerait aussi. Dites, si elle mange 5 tomates par jour, elle a son compte de légumes non ? parfait, elle a donc explosé le compteur !

Ah dernière facétie : elle n’aime que les tomates crues, pas les cuites (donc les tomates farcies, elle ne les aime pas, vous suivez ? elle va manger le riz et la farce, mais enlever conciencieusement toute trace de tomate cuite). Ah, et il faut des tomates de couleur rouge, pas noire, ni verte, ni jaune, mais rouge, bien rouge. Pour la forme, a priori pas de préférence, les tomates cerises, les coeur de boeuf, les tomates grappes, etc.

 […]

Un jour vous verrez
La jumelle aux tomates
S’en aller
Cultiver ses tomates
Au soleil

[…]

Assiette Verte

 

Alors que Twin-Raiponce dévore les tomates, Twin-Clochette, elle, se délecte des poivrons, oui, des poivrons. Pas banal non plus, le goût est assez particulier n’est-ce pas ? Et puis, ce mot “poivron”, elle le prononce d’une manière si délicate.

A l’instar de sa sœur, ce goût pour les poivrons qu’avec son côté artiste elle aime de toutes les couleurs cette fois (vert, jaune, rouge, orange), lui est également venu lors de la diversification alimentaire. D’où ? allez savoir, je n’ai pas non plus mangé plus de poivrons que d’habitude lors de ma grossesse, je ne lui en ai pas versé des kg dans ses petits pots lors de la diversification alimentaire, et je ne lui en ai pas mis en poudre dans le bib !

Mais, c’est un fait, elle adore les poivrons, cuits, de préférence, mais aussi en poivronnade sur un petit toast, la gourmande.

Je fais donc une tarte aux poivons, en mettant juste des fines lanières de poivrons sur une pate feuilletée, quelques gouttes d’huile d’olive, un peu de basilic, et hop au four. C’est à peine si Twin-Clochette nous laisse y goûter. Et pendant tout l’hiver, elle me réclamera des poivrons, et je lui expliquerai qu’il faut attendre le printemps et l’été pour en avoir des beaux.

Child with peppers

 

 

Alors lorsque nous nous rendons au marché, je vois mes jumelles partir vers deux étals différents : l’une vers les tomates, l’autre se dirige vers les poivrons. Toutes deux attrapent leurs légumes favoris à pleines mains (oui, oui, oui, ne vous inquiétez pas, je leur explique bien que ne touche pas tous les légumes, elles font attention, tranquillisez-vous), et choisissent méticuleusement l’une ses poivrons, et l’autre ses tomates.

Hallucination de certaines et certains lorsque j’explique que ce sont leurs légumes préférés (en dehors des frites et des pâtes. Quoi, les frites et les pâtes sont des féculents ? oh ?).

Point commun avec sa soeur, Twin-Clochette, la non moins facétieuse miss aux yeux bleus, n’aime pas les poivrons crus, mais elle les préfère cuits, dans l’huile d’olive également (ok, j’élève mes filles à l’huile d’olive, oui).

Donc,  je vous récapitule les assiettes :

  • Twin-Clochette préfère les poivrons cuits, de toutes les couleurs.
  • Twin-Raiponce préfère quant à elle les tomates crues et rouges.

Et quand je fais une ratatouille, je fais comment moi ? je fais cuire les poivrons et je rajoute des tomates crues ?

En réalité, je ne fais rien de tout cela, je suis juste HAPPY que mes filles aiment les légumes.