Le meilleur ennemi de la télévision

Et oui, la télé a un ennemi et c’est lui : l’ennui. L’ennui devant les programmes, mais aussi la crainte de l’ennui quand la télé est éteinte. Et justement, ce dernier n’est pas aussi catastrophique qu’on pourrait le craindre. Au contraire même.

Télé déco

J’aime bien ma télé mais je l’aime encore plus quand elle est éteinte. Je la regarde de moins en moins, entre les programmes qui sont toujours les mêmes, les films vus et re-re-re-vus, le manque d’intérêt. Faut dire qu’à la base, je ne supporte la télévision le matin, mais alors pas du tout. Cette lubie fait probablement de moi une alien, mais c’est comme ça. Et depuis que j’ai des enfants, on n’allume la télé qu’une fois que mes filles sont couchées. Globalement, ça nous mène à 20h30 au moins.

A propos des enfants, les pédiatres attirent de plus en plus l’attention des parents sur les dangers et les risques liés à l’exposition des enfants aux écrans.

Or quand on est parent, entre la théorie et la pratique, on sait qu’il y a tout un monde peuplé d’enfants à occuper. gniark gniark gniark

Mais alors, est-ce qu’on peut s’en sortir sans coller ses enfants tout le temps devant la télévision ? Techniquement, oui, et en pratique, oui aussi.

Quand les filles sont nées, on a choisi de ne pas allumer la télévision (ou un téléphone ou une tablette) en leur donnant le biberon par exemple. Même pas la nuit. ET des tournées de biberons, c’était quand même toutes les 3h.

Ensuite, on a réussi à ne pas les coller devant l’écran avant l’âge de 2 ans 1/2. Et encore, c’était vraiment de temps en temps, genre 15 minutes de temps en temps. La fête !

Maintenant qu’elles sont un peu plus grandes, elles regardent de temps en temps un dessin animé, mais souvent sur DVD ou via Chromecast. Mais toujours pas d’émission de télévision.

Télé imaginaire

Bon, mais mes filles justement, elles le vivent comment ? Honnêtement, elles semblent plutôt bien le vivre. Ok, elles sont jumelles, donc du même âge, et ça facilite les choses : elles savent s’occuper à deux, ou seule.

Je ne vais pas mentir,elles demandent parfois un dessin animé le soir en rentrant de l’école. Parfois, on dit oui, le vendredi soir, en hiver. Mais on ne veut pas que cela devienne une habitude.

Est-ce qu’il y a une relation de cause à effet avec ce qui suit ? peut-être. A Noël, vers leurs 4 ans, elles ont toutes les deux eu une tablette spéciale kids, une Storio Max. 3 Ans plus tard, je peux vous confirmer que ces tablettes sont LE PLUS GROS fail des cadeaux faits à mes filles. Elles (les tablettes) prennent la poussière sagement posées dans leurs chambres. Et dire qu’au départ, on s’était dit qu’on contrôlerait l’utilisation en gardant les tablettes au salon. Pfff, on n’a pas eu besoin d’aller jusque là, parce que les tablettes, elles s’en tapent comme de leur premières couches.

En contrepartie, j’achète des kilos de papiers de toutes les couleurs, des dizaines de carnets, cahiers, stylos, mallettes de feutres et de peinture (merci le Père Noel de cette année), des tas de livres – surtout cette année puisqu’elles savent lire maintenant, et même des billes et des cartes pokémon.

Et parfois, elles nous apportent des “surprises”, leurs diy sortis de leur imagination avec ce qu’elles sont sous la main : du papier, des branches, des feuilles d’automne, et du masking tape.

 

Alors c’est vrai que parfois je râle quand elles m’appellent pour m’inclure dans leurs histoires, parfois je peste quand je trouve des découpages partout dans le salon, je hurle (si si) quand je ne retrouve plus mes stylos, et parfois aussi je me retiens de ne pas les mettre devant un dessin animé même quand elles ne me le demandent pas, juste pour avoir du temps pour moi. Parce que c’est vrai, pendant que je suis avec elles,  je ne fais rien d’autre, on est d’accord.

Mais purée, tout ce temps passé avec elles, leurs inventions, leurs histoires, leurs fous rires, leurs bêtises aussi parfois, leurs parties de rigolades dans le jardin où elles s’amusent à construire des maisons pour les escargots, leurs créations qu’elles viennent ensuite nous montrer, leurs spectacles improvisés, c’est juste priceless.

Alors oui, ôtez vous ça de la tête : vos enfants ne vont pas s’ennuyer longtemps si vous ne les mettez pas devant la télé. Oui, au départ, il faut les guider pour leur montrer comment jouer, comment inventer des histoires avec tout ce qu’ils ont comme jouets et activités. Oui, j’ai goûté des soupes bizarres, bu des cafés au shampooing, et je passe parfois des heures assise par terre à faire des jeux de société. Oui j’ai au moins 3 mètres cube de dessins et pliages et encore, je ne garde pas tout. Oui, j’ai plein de souvenirs dans la tête, des fous rires, même si de temps en temps je fais les gros yeux.

Je ne suis pas en train de vous dire que vous devez jeter votre télévision et ne plus mettre vos enfants devant. Vous faites comme vous voulez chez vous, et ce sont vos enfants.  Je voulais juste vous raconter qu’il ne faut pas avoir peur de ne pas allumer la télé, et qu’au bout d’un moment, les enfants laissent leur imagination entrer en action. Et vous serez surement surpris de les voir s’occuper à leur manière 🙂

Pssst, et ça marche pour moi aussi : je blogue, je tisse, je couds, je cuisine, et je bouquine, je parle. Entre autres -;)