Range ta Chambre

Voilà, les filles ont repris le chemin de l’école depuis mardi, chacune dans leur classe de Grande Section. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour des sœurs jumelles, ça veut dire beaucoup. Et du coup, comme nous sommes très concentrés pour les accompagner au mieux dans cette nouvelle étape de leur vie, et faire que tout se passe bien pour elles même si cette une décision concertée avec elles, je ne me suis pas trop posée de questions éducatives plus larges.

Toutefois, cet été, il y a un objectif qui s’est imposé de lui même, mais en mode “mission impossible”.

 

♦ ♦ ♦

My Name is not Mary Poppins

Voilà, il faut bien se rendre à l’évidence un jour ou l’autre : Mary Poppins est vraiment un personnage de fiction, et j’ai beau inventer des formules magiques, claquer des doigts, rien n’y fait. Rien, décidément, ne se range tout seul dans ma maison. Mary Poppins ne s’est pas plus réincarnée en moi qu’en mes filles. Zut, zut, zut et rezut.

Ah, la mission impossible pour des enfants, le mot qui leur écorche les oreilles, qui les met dans un état terrible au moins autant que nous : R.A.N.G.E.R, oui, ranger, rangement.

Attention, il ne s’agit pas de leur demander de ranger TOUTE la maison (?), je me fixe des objectifs SMART (mesurable, atteignable et tout le blabla) mais juste leurs jouets, de mettre leur linge sale dans leur panier à linge, et de ranger leurs chaussures. C’est pas un objectif SMART ça ?

Mes jumelles, ont désormais 5 ans et quelques mois. Jusqu’à il y a plusieurs mois, je rangeais tout. Puis, progressivement, j’ai commencé à demander de ranger. En fait, je m’énervais, je criais, et comme je n’obtenais pas ce que je demandais, je finissais invariablement par ranger les jeux, les jouets éparpillés partout (avec une prédilection pour le bureau ou le salon, allez comprendre pourquoi), mettre dans le panier à linge les vêtements sales laissés par terre là où ils ont atterris, et rassembler les paires de chaussures. Autrement dit, valeur éducative négative.

Pour autant,  tout n’est peut-être pas perdu.

♦ ♦ ♦

L’objectif éducatif de l’année 2015

Range Ta Chambre

Cet été, je me suis dit qu’à 5 ans passé, mes filles devaient quand même commencer à réaliser que ça n’allait pas se ranger tout seul et qu’il n’y avait pas de raison que Maman continue à tout faire puisqu’elles grandissaient.

Très étrangement, je me heurte à un mur de silence dès que je prononce le mot “rangement” : à chaque fois, elles disparaissent, ont des “choses à faire” (oui, vous avez bien lu), et sont trop fatiguées, ou alors ne “savent pas comment on range“.

Et vous savez quoi ? Blondie est la spécialiste pour crier que c’est trop fatiguant de ranger, et pour aller chercher sa sœur, Brunette, en lui demandant de le faire à sa place (Le pire, c’est que si je n’y prends pas garde, Brunette va aller ranger les affaires de Blondie, mais ça c’est u  autre débat propre à la gémellité).

Donc, clairement, mon objectif cette année est “Range Ta Chambre” en  étapes :

1. apprendre à ranger ses affaires (jouets, linge sale, chaussures) sans que j’ai besoin de le demander 50 fois par jour avant de voir enfin une chaussette arriver dans le panier à linge.

2. Faire comprendre à Blondie que ce n’est pas plus fatiguant de sortir les jouets et de jouer que de les ranger. 

3. Faire comprendre à Brunette que ce n’est pas à elle de ranger les affaires de sa soeur – en tout cas pas systématiquement, car je n’ai rien contre l’entraide, au contraire.

Pendant 2 mois, inlassablement (encore que), j’ai donc systématiquement demandé de ranger. Parfois en menaçant de jeter les objets non rangés, ou de ne pas laver les robes préférées qui trainaient par terre dans la salle de bains. Parfois en les aidant à ranger (même si c’était simplissime, mais bon, j’ai fait la moitié du chemin, technique de médiateur).

A ce jour, je n’ai pas encore complètement réussi : je suis obligée de répéter les mêmes mots. Pourtant, j’ai obtenu quelques progrès malgré des rechutes sévères les jours de grande fatigue, mais globalement je commence à obtenir qu’elles rangent elles-mêmes.

Et si les jumelles commencent à ranger leurs affaires, je me satisfais de ce petit pas pour elles, qui devient un grand pas pour moi (et la famille).

♦ ♦ ♦

Et sur cette superbe métaphore que je conclus ce petit billet de rentrée rédigé dans le cadre des Jeudis de l’éducation de WonderMômes.

Jeudis Education WonderMômes

♦ ♦ ♦

Avant d’aller voir ce que les autres participants à ce rendez-vous blogging ont écrit sur le sujet du jour, dites-moi, comment ça se passe le rangement chez vous ?

♦ ♦ ♦

Les Autres Participations aux Jeudis de l’éducation

 

Twins And Us