On a changé de saison assez rapidement ici. En 10 jours, on est passé de l’été et des ploufs dans la piscine à l’automne et aux parkas bien chaudes. On rentre le bois pour commencer les flambées dès ce weekend, et on regarde les couleurs des arbres changer doucement mais surement.

Alors en réalité, moi, les quatre saisons, je les aime bien. Et pas seulement parce que chaque changement de saison réveille en moins la serial acheteuse qui sommeille en moi (si si, parfois, elle sommeille).

les-4-saisons

Automne : des couleurs qui réchauffent

Puisque nous y sommes, commençons par l’Automne. Photographiquement parlant, je trouve que c’est la plus belle saison. La nature change de couleurs, et avec une telle palette de couleurs chaudes que la moindre feuille sur un arbre est juste sublime.

Du point de vue photo, la lumière du soleil est plus chaude et un peu plus basse. Le contraste des températures entre la nuit et le jour favorise la brume avec l’humidité, et tout ça donne donc de belles photos. A condition de se lever tôt.

L’automne, c’est la rentrée scolaire, mais aussi le changement d’heure qui raccourcit les jours encore plus, et que je trouve stupide mais bon. Heureusement Halloween va faire passer la pilule du changement d’heure à coups de bonbecs.

Le petit truc difficile au sortir de l’été, c’est de se réhabituer aux chaussures fermées. Un bon prétexte pour aller faire du shopping ?

Hiver : Cocooning

J suis un bébé de l’hiver, et je l’aime avec son froid et son soleil.

Étant lyonnaise, je suis habituée aux hivers marqués (encore que ces dernières années ce n’était pas trop le cas), parfois à la neige en ville, et aux voitures qu’on gratte le matin. Mes années parisiennes m’ont laissé le souvenir de beaucoup de gris et de smog hivernal.

L’hiver, c’est aussi un chouette prétexte pour manger des crêpes, boire du chocolat chaud avec une promenade au grand air. A la maison, on ouvre grand les volets pour que le soleil chauffe à travers les vitres. Froid dehors, chaud dedans, on cocoone et on bulle devant la cheminée.

Seul hic, les jours qui raccourcissent beaucoup, mais j’aime bien atténuer le choc en faisant les illuminations chez moi, et pas seulement le 8 décembre. Comment ça je dépense de l’énergie ? c’est pas ma faute si on change d’heure fin octobre (en Automne donc) non plus.

La cerise sur le gâteau ? se réveiller avec de la neige le matin, surtout le jour de Noël.

Printemps : On se réveille !

Youpi, les jours rallongent vraiment, on sort de sa torpeur. On (re)met le nez dehors, comme les marmottes. La nature se remet à verdir, les jardins se colorent aux rythmes des différentes floraisons. Même quand comme moi, on plante ses bulbes de tulipes en mars, on arrive quand même à avoir des fleurs 🙂

Coté photo, on peut se régaler et même si je trouve que la lumière un peu crue, il y a de la matière. Le soleil commence à nous réchauffer entre deux giboulées et à l’abri du vent.

Le Printemps c’est aussi le retour de nouveaux fruits et légumes, ça va changer des soupes et des raclettes et des tartes aux pommes qui commencent à nous lasser.

Souvent aussi, on s’offre les premiers déjeuners en terrasse. Et on commence sérieusement à préparer ses vacances … d’été.

L’Eté sera chaud !

L’été, justement, on y vient. Ou plutôt on en sort. Ici, on a eu 4 mois de très beau et de très (très) chaud. En plus avec un risque élevé d’incendies, et ça j’avoue que ça, ça me stresse un peu.

Ah l’été, on le rêve tous chaud, ensoleillé, avec des longues soirées de fêtes, du farniente, du rosé bien frais.  L’été, c’est les ploufs dans la piscine, les journées à la plage, les vacances qui arrivent enfin.  Peu à peu le centre de vie de la maison se déplace dans le jardin. On ferme les volets pour garder la fraicheur à l’intérieur. C’est vrai aussi qu’on souffre moins de la chaleur que dans un appartement parisien (et on a connu, on sait de quoi on parle).

Les photos quant à elles deviennent aquatiques, avec une dominante de bleu, tout en faisant attention aux grains de sables que les appareils photo détestent par dessus tout.

Le kiff ultime de l’été est de marcher pieds nus, de délaisser le make-up, et quand les enfants sont en vacances, d’arrêter de faire une fixette sur l’heure du coucher.

Pourquoi j’aime les 4 saisons

Voilà, j’arrive à apprécier chacune des quatre saisons pour ce qu’elle a de différent et d’unique. J’aime les changements dans nos habitudes de vie et de consommation propres à chaque saison. Par nature, j’aime le changement, et si le changement ne vient pas à moi, je suis du genre à le provoquer.

Je sais qu’en disant ça, je vais me retrouver avec l’étiquette (si ce n’est déjà fait) de celle qui arrive à trouver du positif partout. Peut-être, mais je vais quand même vous expliquer un truc. A partir du moment où dans la vie, il y a un ensemble d’événements qu’on ne maitrise pas et qu’on ne maitrisera jamais, et ici on parle de saisons et de météo, j’ai décidé d’apprendre à faire avec. Je n’ai pas envie de me pourrir la vie en ruminant que je déteste telle ou telle saison pendant le temps qu’elle dure. Car ce faisant, je me pourrirais au minium 1/4 ou plus d’une année ? tous les ans ? Moi je trouve ça dommage.

Rassurez-vous, ça ne m’empêche pas de râler quand on est en canicule et que ça dure trop longtemps. Ni de rouspeter quand on a plus de 3 jours de temps gris d’affilée. Enfin ça c’est depuis que je vis dans le Sud. Car avant, en région parisienne, je râlais quand je devais encore mettre des collants au mois de juin.

automne-quatre-saisons

Donc, quand même, en disant que j’aime les 4 saisons, il y a en bien une que je préfère ? Oui, et je crois bien que c’est l’Automne. Parce que pour moi, c’est la plus photogénique de toutes les saisons.

Et vous, quelle(s) saison(s) préférez-vous ?

Parler des 4 saisons sans un peu de Vivaldi, ce serait quand même un peu comme une tartine sans confiture.

Du coup, version Rock, pump up the volume  🙂