Je crois que si je pouvais, dans une vie future, choisir un talent ou un don, je choisirais la danse. Je suis fascinée par les danseurs et les danseuses depuis longtemps – enfin par la danse qui n’est pas dans Danse avec les Stars, je précise.

Je suis assez ouverte sur différents styles, le classique, le contemporain, et d’autres courants. D’ailleurs, je suis celle qui avait été voir 3 fois de suite un spectacle d’Alvin Ailey parce qu’elle était tombée raide dingue de son spectacle.

Mardi soir, j’ai eu la chance d’être invitée à la Générale de la Soirée de Duos de Prejlocaj, qui, pour l’occasion, se présentait au Grand Théâtre de Provence à Aix en Provence. Angelin Prejlocaj est le maître du Pavillon Noir à Aix avec le Ballet Prejlocaj depuis 2006, qui est à deux pas du Grand Théâtre de Provence.

Soirée de Duos, Ballet Prejlocaj

Il faut que je vous avoue une chose : je ne lis presque jamais le programme avant de voir un spectacle de danse. Je préfère me laisser emporter par le spectacle, me laisser guider par ce que je ressens, par les émotions, quitte à ne pas tout comprendre sur le moment. Et après le spectacle, je lis le programme et je refais l’interprétation à l’envers.

Lors de cette Soirée de Duos, j’ai été émue, troublée, émue, admirative aussi. Les duos sont souvent des pas de deux réinventés par le chorégraphe. Les différents tableaux qui se succèdent m’ont fait voyager à travers plusieurs des chorégraphies de Prejlocaj. Certaines m’ont plus touchée ou remuée que d’autres.  C’est de l’ordre de l’irrationnel dès lors qu’on parle d’émotions, et voici celles qui m’ont particulièrement fait vibrer.

Le tableau présenté est celui ou la Reine fait manger la pomme de force à Blanche-Neige : les deux danseuses évoluent avec à la fois beaucoup de légèreté, mais on ressent aussi la force, la violence, et la détermination de la Reine tandis que Blanche-Neige tente de la repousser en vain. Lorsque Blanche-Neige croque enfin la Pomme, la jubilation de la maléfique Reine explose. Le contraste entre cette maléfique Reine et la pureté de Blanche Neige était parfaitement mis en scène et interprété. Magistral.

Etonnant, parfois étrange, Les Nuits. De dos et torse nu, éclairée par une lumière chaude pour rappeler l’atmosphère les Milles et Une Nuits, la danseuse nous envoûte au son de la musique comme un serpent se dressant au son de la flute. Même si parfois les mouvements des épaules de la danseuse me mettaient un peu mal à l’aise.

Étonnantes également, ces chaises musicales et le rythme crescendo de Spectral Evidence, dans un registre totalement différent mais qui m’a fait vibrer. A tel point que j’aurais aimé que le tableau continue plus longtemps.

Impossible de ne pas reconnaître Roméo et Juliette : intense, sensuel, émouvant, dramatique, tout y est. Ce final, dans lequel Roméo et Juliette tentent l’un après l’autre de se redonner la vie, m’a remuée. Vraiment.

Ballet Prejlocaj Soirée de Duos

Ballet Prejlocaj Soirée de Duos au Grand Théâtre de Provence

 

Comment savoir si j’ai adoré ? simple, si je pouvais, je retournerais voir Soirées de Duos une deuxième fois. Peut-être même une troisième fois.

Un immense merci au Grand Théâtre de Provence, et également au Ballet Prejlocaj et à l’ensemble des danseuses et des danseurs.

 

 

Twins And Us