Au début de l’été, j’ai eu la chance de recevoir en avant-première le nouveau livre de Marie Kondo : Ranger, l’étincelle du Bonheur. L’occasion de découvrir la fameuse méthode de rangement KonMari et de vous donner mon avis.

Ranger, l’Étincelle du Bonheur

Synopsis :

Entourez-vous d’objets qui vous rendent heureux, transformez votre foyer en un lieu qui respire la joie.

Ce livre est un guide complet et illustré qui vous permettra de faire de la place et de mieux organiser votre espace. De la chambre à la salle de bains en passant par la cuisine, chaque pièce est passée en revue, tout comme une grande variété d’objets classés en différentes catégories : vêtements, chaussures, photographies, livres, couverts, maquillage, produits de soin et objets de valeur. Des illustrations permettent de mieux comprendre comment plier ses vêtements ou la meilleure façon d’organiser vos tiroirs, placards et étagères.

Ranger, l’étincelle du bonheur est un ouvrage unique, une source d’inspiration qui ne se contentera pas seulement  de transformer votre maison mais qui bouleversera également votre vie.

Le rangement c’est pas forcément ce qu’on préfère faire dans une maison, surtout quand on a des enfants et qu’une pièce rangée ne reste rangée que l’espace de quelques minutes. On confond souvent ranger et entasser dans les placards. Enfin moi ça m’arrive, prise par le temps, et soyons honnête, par la flemme. Surtout quand on court toute la journée, weekend compris.

Et pourtant, le cauchemar des placards et des tiroirs en vrac, le fouillis dans le coin du salon, vous connaissez ? Moi oui. Je fais du tri, encore et encore. Mais j’ai presque envie de dire en vain.

Qu’est-ce que la méthode KonMari ?

Alors, qu’en est-il de la méthode de Marie Kondo ?

Marie Kondo est japonaise, consultante en rangement, et en développement personnel. En 2015 elle a publié La Magie du Rangement, et Ranger, l’Etincelle du Bonheur est donc le deuxième opus de la saga rangement. Le premier livre s’est vendu à plus de 2,5 millions d’exemplaires dans le monde.

Sa méthode, appelée Méthode KonMari, marie donc technique de rangement et développement personnel, partant du principe qu’on s’épanouit dans un environnement bien ordonné. Tout le contraire de l’adage qui dit qu’un beau désordre est un effet de l’art.

Ranger, méthode KonMari

Dès l’introduction, on est prévenu : soit on s’engage à lire et à suivre la méthode sérieusement, soit on a des doutes et alors on peut passer son chemin car on risque d’échouer. ON vous aura prévenu, on parle ici de méthode de rangement couplée à une méthode de développement personnel, autrement dit du travail sur soi. Alors il vous faut de la motivation. De la vraie.

En rappel, vous (re)trouverez les 6 piliers du rangement de la méthode KonMari : s’engager, visualiser son mode de vie idéal, accepter de se débarrasser de certaines choses, trier par catégorie (et non par pièce), et enfin suivre le bon ordre.

Ordre de rangement KonMari

Illustrations :©Masako Inoue

Il faut savoir que la culture japonaise est empreinte de respect pour les êtres vivants mais également pour les objets qui peuvent nous paraitre totalement insignifiants dans notre culture occidentale. Il ne faudra pas s’étonner du regard bienveillant que cette méthode vous amènera à porter sur votre maison, et ce qu’elle contient.

Le livre s’articule autour de trois chapitres fondamentaux : Les astuces d’expertes de KonMari, L’encyclopédie du rangement, et enfin, la magie qui transformera votre vie. Et en lisant la table des matières, je me visualise alors en avatar de Marie Poppins et Ma Sorcière Bien Aimée réunies. Carrément.

La méthode KonMari en pratique

Puisqu’on part du principe que ce qui nous entoure nous procure de la joie, il faut réellement se demander, devant chaque objet, ce qu’il nous apporte ou pas. Et pas question de se dire que ça pourra (re)servir plus tard. IL faut commencer donc par trier.

Pourtant, ce n’est pas forcément très facile d’appliquer la méthode au pied de la lettre. D’abord parce qu’il faut du temps, beaucoup de temps. Du calme, beaucoup de calme. IL faut également des espaces de rangements adaptés. En effet, le pliage en origami des vêtements est facile à réaliser. Mais pour les ranger ensuite à la verticale et bien les visualiser, ça peut demander un peu de bricolage dans les placards.

Ensuite, il faut de la place pour rassembler par exemple toute la catégorie “livre” de la maison en un seul endroit avant de faire le tri.

Les astuces KonMari sont parsemées d’anecdotes vécues par l’auteure et qui peuvent donner des pistes pour identifier ce qui procure de la joie et est utile.

L’encylopédie du rangement vous aidera à ranger par catégorie d’objets. Et rapidement, vous pourrez faire votre valise KonMari, si comme moi vous découvrez le livre avant de partir en vacances.

Assisse en tailleur sur le lit, j’ai fait ma valise pour partir 1 semaine en vacances avec le livre sous les yeux. J’ai utiliser la technique de pliage des vêtements en origami, et de rangement à la verticale dans la valise. Oh surprise, j’ai eu l’impression que je pouvais en mettre nettement plus, et surtout, je visualisais parfaitement ce que j’avais mis dedans. Expérience convaincante donc !

Enfin, dans le dernier chapitre, vous trouverez des conseils d’ambiance et de décoration générale de chacune des pièces de votre maison. Rien ne sert d’avoir des placards rangés si la pièce en elle-même n’est pas en parfaite adéquation avec vos placards.

Mon conseil : si vous avez un déménagement prévu dans les semaines ou les mois à venir, c’est l’occasion ou jamais d’appliquer la méthode de tri tout en faisant vos cartons.

En conclusion, je n’ai pas fini de lire et relire la méthode, qui ne va pourtant pas être facile à appliquer rapidement à toute la maison. Nous sommes 4, dont 2 enfants, nos bureaux sont attenants à la maison. Autant dire qu’il y a du boulot et que le chantier est immense. Mais nécessaire.

KonMari chez Moi

KonMari est pas une simple méthode de rangement, c’est bien une philosophie qu’on s’applique à soi et à son intérieur, puisqu’on part du principe qu’on interagit avec notre environnement. Et il faut tenir la durée.

Je trouve qu’elle s’inscrit bien dans l’ère de la slow life, du minimalisme presque, en nous proposant de nous recentrer sur l’essentiel. Enfin ce qui est essentiel à nos yeux. Pas forcément aux yeux de votre voisin.

Elle va par conséquent aussi à l’encontre de la consommation à tout prix. En effet, on peut aussi se demander, avant d’acheter, si cet objet nous sera réellement utile dans la vie, et si c’est un objet plaisir, s’il nous procurera vraiment de la joie ?

Allez, regardez bien autour de vous, là, maintenant : est-ce que tous les objets que vous voyez vous procurent de la joie ? vous sont utiles ? Si vous sentez que vous avez besoin d’entreprendre cette petite révolution chez vous également, le livre “Ranger : l’étincelle du bonheur”, est là pour vous guider et sort officiellement le 31 août 2016. La veille de la rentrée scolaire.

Titre  : Ranger : l’étincelle du bonheur

Auteur : Marie Kondo

Parution le 31 août 2016 chez Pygmalion

334 pages illustrées

17,90 €