Imaginez que vous avez quelques heures de calme devant vous, que vous pouvez vous isoler dans un hamac ou un transat, et que vous pourrez enfin lire ? Ça tombe bien, car vous le savez, depuis plusieurs mois maintenant, je vous propose régulièrement des chroniques sur certaines parutions chez mon partenaire, les Editions Pygmalion.

Pour le début de l’été et avant le départ en vacances, j’ai deux romans à vous présenter, et je vais commencer aujourd’hui par Séduction Maudite de Stéphane Soutoul, sorti fin avril.

Séduction Maudite

Synopsis

Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « la Fouineuse ». Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste. Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ». Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle…

Seduction-maudite-roman-stephane-soutoul

Mon avis

Stéphane Soutoul est l’auteur de thrillers comme La proie du Papillon et Séduction maudite, et également de recueils de nouvelles, et d’une trilogie gothique-romantique.

Les premières pages du roman Séduction Maudite vous plongent dans une ambiance assez glaciale, avec une relation père-fille telle qu’on ne la souhaiterait pas, même à sa meilleure ennemie. Surtout lorsque le père annonce à sa fille, Gabrielle, la mort de sa soeur Laura, qui était aussi la fille préférée des parents. Ambiance donc.

A partir de ce moment là, Gabie, en bonne journaliste qu’elle est et dont le surnom est La Fouineuse, va se rendre là où sa sœur est décédée dans des circonstances étranges, persuadée qu’il ne s’agit pas d’un accident ni d’un suicide. Direction le Sud de la France, à Nice. Les hasards vont faire que Gabie se fera immédiatement embaucher comme secrétaire chez l’ex-fiancé de sa soeur, qui de son côté, porte le surnom de séducteur maudit. Il faut dire que toutes ses anciennes fiancées sont mortes elles aussi : malédiction, tueur en série ? En tout cas, ça calme.

Pendant plus de 400 pages, nous allons donc suivre Gabie dans le domaine des Beaumiracle, rencontrer les membres de la famille, Stanislas le séducteur maudit et ex-fiancé de sa soeur, Mathis le frère assez sombre lui aussi, et une poignée de personnages attachants pour les uns, mystérieux pour les autres, voire troublants.

A force de fouiner, Gabie va bien évidemment se poser des tas de questions, et se trouver à deux doigts de céder à la séduction. Mais je ne vous spoilerai rien. Sachez tout de même que comme dans toute enquête qui se respecte, notre héroïne va se mettre en danger, et d’autres cadavres vont apparaitre, jusqu’à l’épilogue.

Si tous les ingrédients du roman et de l’enquête quasi policière sont bel et bien réunis, j’aurais aimer creuser plus encore les caractères et les failles des personnages principaux, notamment Stanislas et Mathis. Et surtout, surtout, j’aurais aimé une nouvelle rencontre entre Gabie et son père.

Mais peut-être est-ce qu’une suite est prévue, car il reste beaucoup de zones à explorer justement, sur Gabie et sa famille, mais pas seulement ?

Séduction Maudite n’en reste pas moins un roman avec un suspense que l’on a hâte de comprendre, j’ai été prise par l’enquête de Gabie, mais aussi par les étranges frères Stanislas et Mathis. Un bon roman à lire cet été.

Et vous, vous l’avez lu ? vous avez aimé ?

Commander ici
Séduction Maudite, Stéphane Soutoul

Editions Pygmalion, 430 pages, 19 euros

ISBN 978-2-7564-1921-3