J'ai décidé de ne plus acheter sur les marketplaces

Hello,

IL y a déjà quelques temps que je voulais écrire sur ce sujet qui va parler à tout le monde : les marketplaces (places de marché).

Tout le monde connait ces mastodontes, on a déjà tout(e)s passé au moins une commande au moins une fois dans notre vie sur une marketplace : Amazon, CDiscount, EBay, La Redoute, La Fnac, et tous leurs cousines.

Mais savez-vous comment ça se passe dans les coulisses ? Avant de créer Côté Kids, je me suis penchée sur le fonctionnement d’une marketplace type, du point de vue d’un e-commerçant tiers. Et cela a eu un impact direct sur mon comportement de consommatrice.

Les Dessous pas si Chics de la MarketPlace

 

Je ne vous apprends rien, une place de marché est un énorme site de e-commerce qui vous propose des milliers de produits à partir d’un seul point d’accès.

Mais savez-vous que si certains de ces produits sont vendus et expédiés par la place de marché elle-même, ce n’est pas le cas pour beaucoup d’autres produits ? Dans ce dernier cas, les produits peuvent être vendu par un e-commerçant tiers, et expédié soit par lui, soit expédié par la Place de marché qui stocke les produits au nom du e-commerçant tiers.

Ok, mais après tout, vous allez me répondre que vous vous en moquez, du moment que vous trouvez  ce que vous cherchez le moins cher possible.

C’est une façon de voir les choses, mais peut-être pas la seule.

En vous faisant visiter les coulisses du point de vue d’un e-commerçant tiers, je vais vous expliquer pourquoi j’ai décidé de ne plus acheter sur les marketplaces, ou en tout cas de limiter au maximum.

Coulisses d’une MarketPlace

Ce n’est pas un scoop, une marketplace est une entreprise (presque) comme les autres, qui doit donc gagner (beaucoup) d’argent. Et ces géants multinationaux sont très gourmands.

Le e-commerçant tiers, qui a son propre site web à côté, doit lui aussi gagner de l’argent, qu’il soit petit ou gros.

Pour vendre en tant que professionnel sur une place de marché, il va “candidater” puis souscrire un abonnement. Payant (après 1 ou 3 mois gratuits, mais payant et cher). Hahaha, ça commence.

Ensuite, il lui faut un abonnement supplémentaire à un plugin / service qui va gérer les flux en direction de la place de marché et retour vers votre site : en gros, ces outils mettent à jour en temps réel (ou presque) votre catalogue produit, les stocks, les prix, automatiquement. Ce qui veut dire qu’en dehors de quelques petits malins, les prix de vente affichés sur la place de marché sont rigoureusement les mêmes que ceux affichés sur le propre site du e-commerçant.

And So What ?

C’est à partir de là que j’ai changé mon propre comportement de consommatrice. Parce que quand le e-commerçant réalise une vente sur une marketplace, celle-ci se rémunère par une commission sur le montant de la vente. Bim. Disons alors que la place de marché va prélever environ 15% sur la vente, somme à déduire donc sur la marge du e-commerçant, qui  se retrouve parfois à ne gagner peanuts sur sa vente réalisée via la place de marché. Oui, parce qu’en plus, il a aligné ses prix sur les concurrents. Ouille, adieu sa marge.

Pourquoi ouille ? parce qu’au risque de passer pour une sale capitaliste, la marge brute c’est ce qui reste au e-commerçant sur le produit de sa vente quand il déduit le prix auquel il a acheté son produit (produit vendu 100 Euros – 60 Euros de produit acheté/fabriqué = marge brute). Très schématiquement, ça lui permet de payer ses frais, la tva, les charges, les salaires etc.

Peut-on acheter en dehors d’une marketplace ?

Oui, on peut. Et peut-être même on doit.

Je vois trop de chouettes e-commerçants mettrent la clé sous la porte, et je me dis que comme on essaye déjà de consommer mieux, local, bio, on peut encore aller plus loin, et ce sans surcoût pour nous puisque que les prix sont exactement les mêmes. Idéaliste que je suis 🙂

Oui, j’ai changé ma façon de consommer, moi qui avant ne jurais presque que par ces places de marché justement. Certes, je continuer de chercher sur ces places de marchés, c’est pratique, ça permet de comparer les prix et de trouver tout un catalogue de produits. De la même manière que j’essaye d’aller acheter mes fruits et légumes directement chez le producteur, j’ai décidé de ne pratiquement plus acheter sur les marketplaces.

Maintenant, je regarde attentivement qui vend et expédie le produit que j’ai mis dans mon panier. Si c’est vendu par un e-commerçant tiers, alors je vais l’acheter directement sur le site de ce marchand, où je paierai exactement la même somme. Mais au lieu d’engraisser une marketplace déjà quasi obèse, je favorise un e-commerçant indépendant, voire une boutique directement.

Et vous, quand vous allez sur une marketplace de type Amazon, pensez-vous à regarder qui vend et expédie l’article que vous avez mis dans votre panier ?