Qui parmi vous, n’a jamais reçu avec sa commande, ou avec son achat en boutique, un totebag ? un pochon ? Ou même en faisant son shopping directement en boutique ? Particularité, ils sont en général en textile, recylcé ou non, en textile Bio, GOTS (label qui assure la présence de fibres biologiques à 70% (Gots Composé de fibres biologiques) ou 95% (Gots Biologique), et/ou OEKO-TEX (label qui évalue les teintures et impressions textiles), sans compter les labels de commerce équitable.

De quoi nous donner une bonne conscience et sauter de joie quand on reçoit un totebag ou un petit pochon, puisqu’il bon pour la planète et se substitue au méchant plastique.

Est ce simple que cela ? Je n’en suis plus si sûre.

Le totebag est-il toujours aussi écolo ?

Brève histoire du totebag

Mais c’est quoi un totebag ? Le totebag est un sac en toile souple, avec deux anses pour être porté à l’épaule. Au départ, ce sont les postiers britanniques qui s’en servaient pour transporter le courrier au début du siècle dernier, en 1900 donc.

Un siècle plus tard, le développement durable a sonné la mort des sacs plastiques. Le totebag envahit les caisses des commerçants, nos colis, et nos épaules. Et ils remplissent aussi nos tiroirs ou nos porte manteaux. Il est super pratique quand on fait ses courses et qu’il faut bien mettre nos achats dans quelque chose (adieu le sac pliage Longchamps, il est passé à la trappe direct lui).

Puis en à peine quelques années, le tote bag est devenu un accessoire de mode et un outil marketing puissant. Les marques / boutiques l’offrent au moment de l’achat avec l’imprimé ou le graphisme tendance de la collection en cours (ne rêvons pas, son coût est lissé dans ce qu’on achète), et de nombreux sites de personnalisation d’objets marketing ou autres, d’impression photo, vous proposent de créer entièrement le vôtre pour quelques euros ou plus.

  • Du coup, le totebag est vite devenu cet accessoire de mode qui se collectionne, se revend, s’échange, se jalouse, se plie dans son vrai sac en cuir pour le cas où on ferait du shopping ou d’autres courses.
  • Il sert aussi à transporter le goûter des enfants, leurs affaires de piscine, ou à aller en soirée pyjama chez les copines. Il sert à ranger ses affaires dans la valise, à protéger les cosmétiques qui sont dans des contenants en verre. Et moi, j’en réserve aussi un dans chaque valise pour le linge sale quand on part.

Alors, oui, le totebag, on l’adopte et on s’en sert. Sauf pour les courses de fuits et légumes pour lesquelles je préfère largement des vrais sacs à vrac. Mais le vrai problème, ou en tout cas mes interrogations, c’est le nombre impressionnant de totebags qu’on a toutes chez nous.

Trop de totebag tue le totebag ?

Car comme cela fait maintenant plusieurs années que le totebag envahit nos commandes et nos achats, vous vous doutez bien qu’on commence à en avoir une sacrée collection à la maison. Que ce soit pour les femmes, les hommes, et les enfants.

  • 50 totebags, c’est le nombre de totebags et pochons que j’ai actuellement chez moi. Je les ai accumulés sur plusieurs années, on est d’accord, mais comme j’en ai revendu plein aussi, imaginez le nombre total de totebags qui sont passés chez moi. Sans compter ceux j’ai transformés en housses de coussin.
Porte ToteBags
collection de totebags Sezane, Jimmy Fairly, Make my Lemonade ...
  • Si vous allez sur les vide dressings en ligne tels que Vinted, vous allez trouver des dizaines et des dizaines de ces totebags mis en vente, les prix varient selon les marques. Je l’avoue, j’en ai revendu moi aussi certains.

Mais ça ne suffit pas à endiguer le flot. Vous allez me dire, je n’ai qu’à arrêter d’acheter, je n’aurai plus de nouveaux totebags. C’est une solution, en effet, quoi que assez radicale mais idéale pour ma CB :).

Même les cosmétiques s’y sont mises : chaque commande est souvent accompagnée de son petit pochon en tissu. Là aussi, c’est pratique quand on part en weekends ou en vacances, on trie les produits d’hygiène et les cosmétiques dans des pochons. D’autres serviront pour les bijoux, les brosses à cheveux, et seront pratiques dans le sac de sport ou de danse. Mais là aussi, j’ai largement ce qu’il me faut.

Parmi tous mes totebags, certains sont des collectors totalement canons : par exemple, ceux de Make My Lemonade, Sézane, ou encore Navy Paris, et je les garde précieusement. Je m’en sers bien évidemment, au gré de mes inspirations, mais globalement, ils dorment quand même pas mal dans les tiroirs.

Certains sont tellement canons qu’ils deviennent des pièces décos dans la maison. Par exemple, j’en ai upcyclé certains en housses de coussin, et je renouvelle mes housses au gré des nouveaux totebags que je reçois et de mes envies de changements.

  • Autant le dire, le totebag offert attire la convoitise : plusieurs fois, et ceci n’est pas un message subliminal à l’attention de tel ou tel transporteur, j’ai découvert, une fois que j’ai récupéré mon colis (en relais Pickup ou chez moi), que le scotch de fermeture avait été découpé et que le colis avait été ouvert. Quand il s’agissait d’une livraison Sézane par exemple, le totebag manquait à l’appel, étonnant non ?
Totebag Jimmy Fairly

L’option avec ou sans totebag

Mais est-ce que j’ai vraiment besoin d’autant de totebags ? Non, bien entendu, mais qu’est ce que je peux en faire d’autre à part des coussins ?

En plus, je me demande quelles quantités de toile / tissus sont utilisés par fabriquer tous ces sacs ?

En effet, ces totebags ont aussi un coût écologique. Logique. Apparemment, d’après cet article récent sur les tote bags dans Consoglobe, il faudrait les réutiliser beaucoup de fois pour qu’ils deviennent réellement moins polluants qu’un sac plastique.

Vous allez me demander ce que je peux proposer pour remplacer le totebag ? eh bien je n’en ai aucune idée (en même temps je ne suis pas une as du marketing, sinon ça se saurait.)

Mais bon, je jette là quelques pistes de réflexion :

  • Proposer une option Totebag au moment de valider la commande : ainsi, la cliente ou le client peut choisir de ne pas recevoir le totebag dans sa commande.
  • C’est possible puisque c’est déjà ce que proposent des sites comme Doux-Good (où on peut rajouter en commentaires qu’on ne souhaite pas de pochon), et dernièrement Albertine Swim, où il suffit de cocher qu’on veut recevoir notre commande sans pochon ou totebag et sans l’emballage plastique !
Option Zero ToteBag dans les commandes chez Albertine Swim
Option Zero ToteBag dans les commandes chez Albertine Swim
  • De plus en plus souvent, en magasin ou en ligne, je prend l’initiative de refuser les totebags, pochons, ou même sacs en papier dans les boutiques. Car souvent, j’ai dans mon sac un totebag ou un grand sac. Sur internet, je vais essayer de le préciser systématiquement. Colibri un jour, colibri toujours ?

Vous avez d’autres idées ? et vous, vous les réutilisez vraiment tous régulièrement vos tote bags ? vous les upcyclez comment ?