Toutes Premières Fois

Dans la vie, il y a des premières fois qui sont tout aussi symboliques que celle à laquelle on pense spontanément, même si on est dans un registre différent (bandes d’obsédé(e)s :)).

Plus ou moins dans l’ordre ou le désordre, on peut dire qu’on est à peu près tous passé par ces premières fois là : ton premier mec, ta première fois (oui, celle à laquelle tu penses), ton premier compte en banque, ton premier chèque, ta première bagnole, ta première cuite, ton premier appart, ton premier boulot, ton premier voyage, ton premier soutif, tes premiers escarpins de 10 cm. Tu zappes sur ton premier découvert car tu as cramé ta première carte bleue, et tu te marres encore en repensant à la première fois où tu a changé un pneu en plein désert californien par 40° à l’ombre.

Puis un jour, tu fais ton premier test de grossesse, ton premier accouchement, ton ou tes premiers enfants pour la version deux bébés d’un coup. Le premier jour du reste de ta vie.

Les premières fois, tu ne les comptes plus pour toi mais pour tes mômes – note que tout compte double chez moi, ce sont des jumelles.

Premier Cri, Premier jour, Première Semaine, Premier Mois, et quand tu arrive à 12, c’est son premier anniversaire. Son premier Maman qui te tire les larmes d’émotion, son premier Papa , ou encore la première fois que ton enfant te boudes, la première fois qu’il te vide tous tes gels douches dans son bain.

Tu te rappelles aussi son premier jour à la crèche, son premier repas composé d’autres chose que de lait, et ses premières découvertes gustative : où comment devenir accro à la tomate, ou au poivron. Pas banal mais bien réel. La panique à sa première gastro, sa première angine, les hurlements pour sa première dent, ton stress pour son premier vaccin. Je t’épargne son premier pipi dans le pot, suivi de son premier caca dans le pot aussi. Je t’épargne aussi sa première tentative de déco de ta cuisine à la sauce tomate ou au feutre weleda.

On n’oublie pas son premier Noël, ses premières vacances, ses premiers pas, son premier vélo, son premier dessin, ses premiers mots, ses premières bêtises, sa première baby-sitter. Tout ça ne serait rien sans ses toutes premières colères, son premier Non retentissant, la première fois où il/elle va escalader les barreaux de son lit. Et c’est la première fois que tu maudiras les ateliers de motricité libre de ta crèche.

Environ 3 ans après son premier cri, c’est son premier jour en maternelle, sa première maîtresse, sa première dent de lait qui tombe, ses premiers genoux couronnés, sa première vraie sortie scolaire en car, ses premières longueurs de piscine sans bouées. Tu découvres aussi ses premières invitations à des anniversaires, ses premières chamailleries entre copains et copines, et son premier mètre cube de réalisations artistiques rapporté de l’école environ tous les 6 mois. Et tu te rappelleras de ton stress lorsque tu as invité pour la première fois 15 gamines en délire pour l’anniversaire de tes propres filles.

Tu assistes à son premier spectacle de fin d’année à l’école, et tu t’aperçois que les enfants ne connaissent pas leur premier trac. Eux. Les veinards. Et heureusement, car tu leurs achètes leur première tenue de danse, et tu attends avec un peu de stress leur avis à la sortie de leur premier cours.

Sans même t’en rendre compte, tu te retrouves à son premier jour en CP, tu l’accompagnes pour faire ses premiers devoirs le soir en rentrant de l’école, tu l’entends lire ses premières livre sans ton aide, tu vis ses premiers couchers sans les rituels à 20 bisous.

Et au milieu de cette première année à l’école primaire, à la veille des vacances scolaires, tu signes le tout premier bulletin scolaire de tes Jumelles parce qu’elles ont passé leurs premières évaluations.

Voili voilou

Putain ça passe trop vite quand même