Et voilà, le mois d’août s’étire, presque trop vite d’ailleurs car nos vacances à nous sont terminées, mais pas celles des filles. On a retrouvé notre soleil provençal, et on est rentrés avec des souvenirs plein la tête et des photos pleins les appareils et les smartphones.

Quand on a organisé nos vacances, on s’était dit qu’on pourrait se permettre de prendre le risque d’avoir du ciel gris et même quelques gouttes de pluie étant donné qu’on vit toute l’année dans une des régions des vacances où le ciel bleu est garanti presque tous les jours : le Sud. Je vous ai déjà montré à quoi avait ressemblé mon mois de juillet en 5 insta, c’est-à-dire avant d’être vraiment en vacances.

Cette année, on a fait notre version du jeu des 1000 bornes pour partir en vavances. On a traversé la France d’Est en Ouest : le 13 a mis le Cap à l’Ouest, direction la Vendée, les Sables d’Olonnes,  puis La Palmyre en Charente Maritime, avant de refaire le chemin en sens inverse.

On espérait un peu de gris, un peu de fraîcheur, on a été servis au-delà de nos espérances. 50 nuances de gris et de bleu-gris version ciel et mer ont rempli mon appareil photo. L’océan ne m’avait pas sorti ses plus belles vagues, et l’ancienne surfeuse que je suis est donc rentrée un peu frustrée sur ce point, c’est dommage, mais on s’est adaptés.

J’ai déchargé toutes mes photos sur l’ordi, et quand je me suis demandée comment vous parler de mes vacances, tout s’est mis en place comme par magie.

Nos Vacances complètement à l’Ouest

L’Eau

Il aura fallu attendre le dimanche matin de notre départ pour que des orages crèvent enfin au-dessus de la Provence et nous gratifie de cette pluie qui manquait depuis un mois et demi. Pas super pratique pour charger la voiture, mais bon pour la nature.

On a donc quitté la Méditerrané pour mettre le cap très à l’ouest, direction la façade atlantique comme ils disent à la météo. L’océan a cet énorme différence avec la Méditerranée, c’est que les marées sont bel et bien visibles. Du coup, la couleur de l’eau change en permanence, la plage n’est jamais la même, tantôt rikiki, tantôt immense, et surtout, c’est jamais à la même heure. Pas de bol, je n’ai pas pu montrer à mes filles beaucoup de beaux surfeurs et de belles surfeuses, ni de grosses vagues. Ce sera pour la prochaine fois.

Aux Sables d’Olonne, on a fait la corniche en vélo, on s’est arrêté au Puits d’Enfer et on s’est marré devant ces touristes qui se penchent au dessus du vide chaussés de tongs. Une semaine plus tard à la Palmyre, on a repris des vélos et on s’est fait de belles ballades en bord de mer et en pinède également.

puits-d-enfer-vendee-2

puits-d-enfer-vendee-1

Le remblai les Sables d'Olonne

la-palmyre-ocean-1

Lagune La Palmyre Charente Maritime

phare-la-palmyre-1

plage-la-palmyre-sunrise-1

plage-la-palmyre-sunset-2

plage-la-palmyre-sunset-1

La Terre

Avoir les pieds sur terre, ça fait parfois du bien. Et pour se prouver à quel point on avait vraiment les pieds sur terre, j’en ai aussi profité pour photographier mes pieds pendant ces vacances. J’ai même tenté le selfeet avec les pieds de mes filles, qui m’ont regardé d’un air ahuri en me demandant à quoi ça servait de photographier nos pieds. J’avoue, je n’ai pas osé leur avouer la vérité. Avec le recul, je pense qu’un psy devrait se pencher sérieusement sur cet étrange phénomène.

selfeet-2017-twins-and-us

centre-equestre-de-royan-1

zoo-des-sables-vendee

Oui, je l’avoue, les vacances, c’est le Pied ! Surtout pour mes filles qui ont arpenté les manèges et les box avec un autre stage d’équitation du côté de Royan. Et iL faudra aussi que je vous reparle du Zoo des Sables aux Sables d’Olonne qui est une vraie belle découverte, surtout pour moi qui ne suis pas fan des zoo a priori.

L’Air

Vous avez compris que la météo n’était pas super top pour se lézarder au soleil. Mais on avait eu une vraie semaine de canicule avant de partir (genre 39-40), alors les premiers jours, on était comme des fous de pouvoir courir dehors sans transpirer à grosses gouttes : VTT, ballades, visites.

L’air était un peu frisquet, alors pas question de lézarder sur la plage en maillot de bain. A la place, on a pu buller sur un transat les jambes enroulées dans des serviettes de plage, et regarder les autres se faire une séance de cryothérapie dans l’océan. Et comme il faut un début à tout, j’ai fait mon premier Koh Lanta … le koh-lanta parents-enfants avec le mini-club, et la vaillante équipe des Boros (les 6-7 ans) est arrivée 3ème, devancée par les 8-10 ans et les ados ! hip hip hourra pour les Boros.

vtt-les-sables-d-olonne-1

la-palmyre-ocean-1

piscine-clubmed-la-palmyre-2

mini-club-kohlanta-la-palmyre

jeu-parents-enfants-la-palmyre

bikini-beach-les-sables-d-olonne

ete-gourmand-des-blogueuses-2017

Bien entendu, rien de tout cela ne serait possible sans manger et picoler, les pieds dans le sable ou face à la piscine. Non Non, les filles n’ont pas bu d’alcool, mais elles ont eu aussi leurs cocktails fluo bien à elles et sans danger. Comme je suis une blogueuse en carton, mais surtout une épicurienne, je prends rarement des photos de mes plats avant de les manger. Vous avez là les quelques exceptions à la règle 🙂

A propos de photos, toutes les photos ont été prises soit au Canon EOS70D, soit avec l’iphone 6. Aucun filtre n’a été rajouté.

Vous attendez surement le quatrième élément ? mais je ne vais pas en parler, de ce quatrième élément. Le Feu, parce que c’est de lui dont il s’agit, a fait trop de ravages dans nos régions cet été, alors qu’on le déteste. Vade retro satanas.

 

Je suis just in time pour vous annoncer que cet article participe à l’été des blogueuses, une idée de Millie du blog C’est quoi ce bruit ?. Pour découvrir les étés de plein d’autres blogueuses, reconnaissez nos participations avec son logo et rendez-vous sur son blog pour lire leurs aventures !

Et vous, il était comment votre été ?

ete-des-blogueuses-2017