Ma Vie de Doudou

Vis ma Vie de Doudou

 

 

Moi, Doudou, je suis ces quelques grammes de douceur supplémentaire, ce petit compagnon doux et tendre, en tissu ou en peluche, ou les deux. Je peux être de formes variées, carré, rectangulaire, en anneau, en forme d’animal, de poupée de chiffon, d’être imaginaire. Je peux avoir des couleurs différentes, pastels, ou encore un feu d’artifice de couleurs vives.

Moi, Doudou, je suis très souvent le premier cadeau offert à bébé à sa naissance, mais j’ai de la concurrence : Bébé reçoit toujours plein de doudous à sa naissance, des petits, des grands, des colorés, des pastels, en formes d’animaux, ou pas.

Et parfois, il y a une bonne dizaine de Doudous dans le berceau attendant fébrilement que Bébé fasse son choix, et adopte LE doudou qui ne le quittera plus pendant de longs mois, voire de longues années.

Super Héros

Une fois élu et adopté, Moi, Doudou, je suis ce petit compagnon qui câline, console, goûte, dors, ou encore est punit lorsqu’il fait des bêtises. Je dois être présent 24 heures sur 24, nuit et jour, jour et nuit, dans les joies, les chagrins, les colères, les maladies, les aventures…

Moi, Doudou, je suis son Super Héros aux pouvoirs infinis et sans cesse réinventés.

Aux Pouvoirs Infinis

Dès l’instant où Bébé m’adopte, moi, et que je deviens donc THE Doudou, je mets en œuvre tous mes pouvoirs au service inconditionnel de Bébé et de son bien-être (et indirectement de ses parents, mais je ne lui dirai pas).

Le Papa et La Maman de Bébé se hâtent alors de trouver mon jumeau Doudou, vous savez, celui qui peut me remplacer si besoin ou en cas de malheur : si on me perds ou si on m’oublies, ou si je suis si déchiré et mal en point que je ne peux plus remplir dignement ma mission auprès de Bébé).

Aujourd’hui, on a même créer des services sur internet, où on peut lancer un avis de recherche si je suis perdu ! Et si moi, Doudou, je suis perdu, je sais que tous les Papas et les Mamans qui recevront mon avis de recherche feront tout pour me retrouver.

D’ailleurs, même quand je me suis égaré dans la maison, Papa et Maman retournent l’intégralité des placards, commodes, meubles, lits et compagnie pour me retrouver.

Moi, Doudou

je tiens compagnie à Bébé dès ses premières heures,

je l’accompagne au pays des songes, comme le fidèle envoyé du Marchand de Sable

je le veille discrètement dans son lit, toujours à porter de ses petites mains pour le rassurer d’un éventuel cauchemar en attendant l’arrivée de Papa et Maman,

je câline, je rassure, je cajole, je caresse,

je console, je sèche ses larmes quitte à me retrouver tout mouillé,

je sers d’anneau de dentition, je suis mâchouillé, mâchonné,

Je virevolte et je vole, parfois gentiment, parfois violemment ; tout dépend si mon Bébé adopteur est calme, joue, est en colère, teste sa force, ou bien encore teste des super pouvoirs de résistance

je l’accompagne chez la nounou, à la crèche, et même à l’école maternelle

je suis de toutes les sorties, promenades, courses, voyages

je vais à tous les rendez-vous chez le médecin, je suis même ausculté en premier, c’est rigolo. Parfois je  dois malheureusement accompagner Bébé à l’hôpital, là c’est moins drôle.

je dois goûter avant Bébé les plats, les nouveaux aliments, et même les médicaments (ça doit être pour ça finalement que je suis un super héros …). Et ensuite, je dis à Bébé qu’il peut les manger à son tour.

je peux à peine me laver, même si je suis tombée dans la flaque d’eau boueuse, dans la terre, si j’ai des tâches de tomates ou de chocolat

je suis souvent le témoin de ses premiers gazouillis, de ses premiers sourires, de ses premiers pas car il me tient fermement dans sa petite main pour garder son équilibre…

Facile à Vivre

Moi, Doudou, je peux cohabiter avec d’autres doudous, des jouets, des poupées, des poneys, des voitures, et mêmes des tétines. Je suis dans les bras de Bébé qui suce son pouce, sa tétine. Je suis le plus facile à vivre, jamais jaloux, toujours heureux.

Moi, Doudou, parfois, je ne peux même pas aller se laver tant il est sollicité.  Souvent, la Maman de Bébé fait alors discrètement appel à mon jumeau, le temps de me laver et de me sécher, subrepticement pendant que Bébé dort et ne se rends pas vraiment compte de l’échange. Ainsi, le matin, au réveil, Bébé retrouve son Doudou frais et dispo à ses côtés. Mais il arrive que Bébé ne se laisse pas avoir, et alors, il devient plus difficile de me laver.

Moi,Doudou, je suis silencieux, je me déplace sans un bruit, je suis d’un calme olympien

Moi, Doudou, je suis d’une souplesse à faire pâlir les plus grands contorsionnistes du monde : on me tient par la patte, par une oreille, on me serre très très fort, on me tortille, on m’étire, on fait des nœuds avec mes côtés, on essaye même de me faire des couettes avec mes oreilles (si j’en ai).

Médiateur

Moi, Doudou, je parle toutes les langues, et en particulier, je parle “bébé” : je suis parfois le seul à comprendre exactement tout ce que Bébé dit et veut.

Moi, Doudou, je sais donc me faire médiateur quand Bébé et ses parents ne se comprennent pas ; Papa et Maman m’expliquent alors ce qu’il se passe et comment aller de l’avant, et moi, Doudou, je me charge de tout réexpliquer à Bébé.Et ça marche ! J’arrive même à l’aider à chasser ses colères aussi.

 

Un jour, dans très longtemps, Moi, Doudou, je devrai céder ma place ; à une poupée, un train, un camion, un livre, un bijou, un “namoureux” ou une “namoureuse”…

Alors, Moi, Doudou, je pourrai me reposer sereinement dans un coin de sa chambre, dans une boîte peut-être, posé sur l’étagère d’un placard ou d’une armoire, ou peut-être au fond du tiroir de sa commode. Un jour, peut-être, dans de nombreuses années, Bébé aura grandi et viendra me demander de remplir à nouveau ma mission pour un autre Bébé, son Bébé.

Moi, Doudou, je serais heureux et serein parce que je sais que j’aurai vaillamment accompli ma mission : accompagner Bébé (et son Papa et sa Maman) tant qu’il avait besoin de moi. Et j’ai reçu les plus beaux remerciements du monde : des milliers de bisous, eu des millions de câlins, de caresses, de tendresse.

Moi, Doudou, j’aurai été son tout premier Super Héros

Les Doudous de la famille Twins And Us

Dans la famille Twins And Us, vous imaginez bien que des Doudous, on en a reçu beaucoup à la naissance des jumelles. D’abord installés au bout de leur lit, les filles ont tranquillement fait leur choix : un Doudou Violet pour Twin-Clochette, un Doudou Vert pour Twin-Raiponce.

Oui, le choix des couleurs favorites s’est ensuite inversé en grandissant, Twin-Clochette adore maintenant le vert, Twin-Raiponce le violet, sans pour autant s’être échangé les doudous. Que Nenni.

  • Twin-Clochette continue de chérir son Doudou violet, euh ses 2 Doudous Violets car le jour où elle a découvert et compris l’existence du “jumeau de Doudou “, elle a exigé de garder les deux.
  • Twin-Raiponce, elle, est plus volage. A l’aube de ses 2 ans, elle a soudainement fondu pour un Doudou, un lapin, âgé d’une bonne trentaine d’années : ce Lapin avait appartenu à son Tonton lorsqu’il était petit, et elle l’a adopté lors d’un séjour chez Papi et Mamie. N’ayant plus voulu le quitter, nous l’avons ramené avec nous et porte désomais le doux nom de ? “Lapin Doudou”. Doudou Vert reste son “doudou chéri”, et se repose posé sur une boîte rose.

 

Note : Doudou peut même avoir droit à son livre à son image en 3 étapes : prendre la photo de Doudou, choisir le thème de l’histoire et attendre le facteur. A découvrir ici  : La Vie de Mon Doudou, site de livres personnalisés pour enfants, découvert lors de mes recherches pour rédiger cet article.

EDIT du billet en ce samedi 30 août 2014

Les Doudous sont partis en vacances !

Ouiiiii, et vous pouvez même retrouver leurs meilleurs photos souvenirs dans le “Doudou Summer Event” organisé par mes copinautes Rib’ambelles sur leur blog ICI -;)