visite-bateau-croisiere-s-amuse-marseille

La semaine dernière, j’ai fait une visite insolite, en tout cas pour moi. J’adore la mer, j’adore les bateaux, enfin les petits, et à chaque fois que je vais sur Marseille, j’aperçois le Port de Marseille, là où sont amarrés les énormes bateaux de croisière qui sont en escale à Marseille.

Et figurez vous que vendredi dernier, je suis montée à bord d’un bateau de croisière, l’un de ces géants des mers ! Bon, c’est vrai qu’au départ, j’avais quelques a priori négatifs sur les bateaux de croisières. Comme vous, j’ai vu ces reportages sur ces villes flottantes en fait, et il faut bien avouer que ces reportages ne donnent pas toujours envie. D’un autre côté, j’ai aussi vu -il y a très longtemps- la fameuse série La Croisière s’amuse, LA série américaine avec ses happy ends à chaque fois comme d’habitude (d’ailleurs, son vrai titre en anglais c’était The Love Boat) qui ne fait pas mal aux neurones et qui fait sourire (voire rire) … Le capitaine Stubbing, Gopher, ça ne vous dit rien ? Allez, filez vite découvrir ce moment de série US sur youtube (enfin après avoir lu tout mon billet et regardé toutes mes photos).

Alors, comme je suis d’un naturel curieux, et que j’essaye autant que possible de me faire ma propre opinion, je me suis dit que cette visite, c’était l’occasion ou jamais de découvrir un bateau de croisière grandeur nature. C’est ainsi que vendredi matin, sous un soleil radieux et avec un bon Mistral, j’ai pris, la direction de Marseille Provence Cruise Center avec un groupe plutôt sympa. Et mon appareil photo.

J’ai visité le géantissime Meraviglia , le plus gros paquebot de croisières en Europe en 2017, de la compagnie MSC Croisières. MSC Croisières est une compagnie italo-suisse, initialement spécialisée dans le fret maritime, et qui a développé de façon indépendante sa compagnie de bateaux de croisière. Leurs bateaux sortent des Chantiers de l’Atlantique STX France de Saint-Nazaire en France, et ça mérite bien un cocorico au passage.

Alors, qu’est ce que j’en ai pensé ?

la-croisiere-s'amuse-sur-le-Meraviglia-a-Marseille
La croisière s’amuse : visite du bateau de croisière Meraviglia lors d’une escale à Marseille

Le Géant des mers et la crevette

Autant vous le dire, quand je suis arrivée au pied du bateau, ou même sur la passerelle d’embarquement, je me suis sentie toute petite, de la taille d’une crevette – bah non, il n’y a pas de fourmis en mer, donc je compare avec des crevettes, voilà.

D’ailleurs, pour prendre la bête en photo, le Meraviglia ne rentre pas dans le viseur même avec une focale de 18 ! c’est dire.

  • Meraviglia mesure 315 mètres de long, 43 mètres de large (maître-bau), et peut accueillir près de 6 000 passagers, avec environ 1 500 membres d’équipage. Ce qui fait environ 7 500 personnes à bord ! Oh. My. God.
  • Sa sœur jumelle (puisque vous le savez, en anglais, les bateaux sont au féminin), vient tout juste de sortir des chantiers navals et s’appelle Bellissima.
msc-meraviglia-avion-marseille
Quand tu te demandes comment prendre en photo cet immense bateau de croisière qu’est le Meraviglia
msc-croisieres-meraviglia-lignes
Finalement, tu te dis que la meilleure solution c’est de le prendre en photo par “morceaux” !
Et se sentir de la taille d’une crevette (y a pas de fourmis en mer) face à ce géant !
Le dilemne de la photo, ou quand tu ne sais plus trop si tu choisis le bateau ou la vue comme sujet photo
Revenons en au bateau et concentrons nous sur les détails
Focus sur des détails du Meraviglia, en espérant que ceux-ci ne serviront jamais

Les moyens du bord

Pour embarquer à bord du Meraviglia, les contrôles de sécurité sont encore plus nombreux que pour un avion. Une fois qu’on a passé la passerelle et qu’on est à bord, on oublie qu’on est sur un bateau de croisière (surtout quand on embarque sans sa valise et sans son maillot de bain, je vous l’accorde).

Première impression donc, c’est comme si j’arrivais dans un village de vacances flottant géant (rappelez-vous la crevette) avec sa galerie commerciale ; un hall d’accueil immense, une rue principale – dont le plafond change de motif toutes les 40 ou 45 minutes de mémoire – des restaurants, des boutiques (fermées pendant les escales), son DJ, des espaces lounges et des ascenseurs et escaliers, et des cabines bien entendu. Pour s’y retrouver, des bornes interactives sont disposées à peu près partout avec tous les signages nécessaires.

PS : quand on embarque, on arrive au niveau du 6ème étage. Quand même.

19 étages, ça mérite bien des ascenseurs, et des escaliers pour les plus sportifs d’entre nous
Un hall proportionnel à la taille du bateau, gigantesque donc.
La "rue principale" à bord du MSC Meraviglia
Bienvenue à bord du MSC Meraviglia avec sa rue principale. Oui, on est bien sur un bateau de croisière.
Il en fallait bien un, un escalier de star qui brille tellement qu’on regarde bien où on va. Swarovksi s’il vous plait !
The Cave à Vin, qui brille elle aussi de 1000 feux, avec des distributeurs automatiques de vin (première fois que j’en vois)
Faites vos jeux, on peut même aller flamber au Casino !
Ou à Broadway (non, ne chantez pas du Michel Sardou, j’aime pas sa musique svp)
Tiens, Lego amuse la Croisière des plus petits (si si si) !

On a fait près de 7km à pied pour visiter ce bateau de croisière : on a découvert une piscine avec toit rétractable plus d’autres piscines réparties sur le pont, un parc aquatique et un espace type accrobranche version accromâts (-;), des bains à remous, une salle de spectacle, un spa et une salle de sport avec vue panoramique.

Côté animations plus originales, il y a un cinéma 4D, un simulateur de Formule 1 (carrément, un truc de dingues), un bowling, un casino, un espace ludique pour les enfants.

Côté Papilles, il y a les restaurants compris dans le “all inclusive” – celui où on a déjeuné- et il y a aussi des restaurants à part (donc à payer en plus si on veut y aller) : au hasard, on trouve un pub, un restaurant de sushi, un burger, un restaurant italien.

Sur tous les espaces de passage, les décos ont des ambiances différentes, ce qui je pense, aide à se repérer aussi sur le bateau. Des espaces lounge sont également aussi disposés un peu partout. Seul petit regret de cette visite, on n’a pas pu visiter de cabines, puisque le bateau étant en escales, elles étaient réservées.

Pour moi, le clou du spectacle, c’est quand même d’être tout en haut sur le pont, et de visiter les espaces extérieurs, avec cette vue panoramique sur Marseille, petite cerise sur le toit du bateau ! Il y a même un restaurant, des bars, la vie quoi !

Hissez Haut, escalier et parcours type accrobranche, histoire de gagner encore quelques mètres au dessus du niveau de la mer.
Solarium, Piscine, jacuzzi, avec des douches solaires, on aurait bien fait la sieste au soleil nous aussi.
msc-meraviglia-piscine-vue-marseille-bonne-mere
Botero anime la croisière ? Ou alors c’est la piscine aquagym ?
Sincèrement, si un jour je fais une croisière, je crois que je serai tout le temps sur le pont pour ces vues panoramiques à couper le souffle. Même si c’est la mer à perte de vue.
Et je pourrais même m’amuser à essayer des photos avec le sujet dans le sujet … coucou La Bonne Mère !
Pendant que les enfants iraient se défouler avec des activités extérieurs, L’Amoureux ferait la sieste sur un transat avec un panama sur la tête …
Même le jacuzzi a une vue panoramique de folie – mais pourquoi je n’avais pas apporté mon maillot de bain ??

Du bleu et du vert

Et oui, même, voire surtout en mer, la question qui nous brule les lèvres c’est : et l’environnement dans tout ça ? Ces géants des mers doivent générer déchets et pollution, donc qu’en est-il vraiment – la crevette, la vraie, tient à sa survie ?

Concernant la gestion des déchets, qui doit être colossale vue la taille des bateaux, on nous a assuré que les déchets sont triés sur les bateaux, mis en containers, containers qui sont ensuite déchargés lors des escales. Rien ne serait donc jeté en mer. Ouf.

En ce qui concerne la pollution, les derniers bateaux MSC sortis de chantiers navals seraient équipés de grilles / filtres sur les cheminées censés retenir les particules nocives. Par ailleurs, les prochains bateaux en projets sont annoncés avec propulsion au Gaz Naturel Liquéfié.

Ça a au moins le mérite de montrer que c’est un paramètre pris en compte par les compagnies.

Prête à larguer les amarres?

Lorsqu’on visite un bateau à quai, l’espace de quelques heures, le bateau est quasiment vide car les passagers sont partis en excursion. Et s’ils en restent à bord, cela n’a rien à voir avec les 5000 à 6000 passagers qui sont sur le bateau hors excursions. Comme le Meraviglia était en escale, il ne nous a pas été possible de visiter les cabines puisqu’elles sont occupées.

Au total, on a beaucoup marché – c’est bon pour la santé lol-, on a beaucoup parlé et ri -c’est bon pour le moral, et on a pris l’air et respiré l’air marin – c’est bon pour tout la santé et le moral. Le personnel à bord est discret et efficace, et le repas servi au déjeuner était très bon (malgré un léger bémol sur les desserts, mais ça c’est la gourmande qui parle – oui une crevette peut être gourmande non mais oh.

Twinsandus s'amuse sur un bateau de Croisière
Une fois n’est pas coutume, c’est bien moi qui suis sur la photo, en train d’admirer la piscine et la vue panoramique. Et de m’amuser.

Est ce que j’ai changé d’avis et est-ce que je suis prête à partir en croisières ? oui et non en fait.

Le Meraviglia est magnifique. C’est comme un village vacances flottant, immense, qui semble bien conçu pour que la circulation des milliers de passagers soit le plus fluide possible les différents ponts, espaces, étages … Histoire de ne pas se sentir comme sur les quais du RER A à l’heure de pointe, serrés comme des sardines.

D’un autre côté, on est quand même dans un espace clos, et puis je ne sais pas quelles sensations on peut avoir en haute mer puisque je l’ai visité à quai. Pour les sceptiques dans mon genre, j’ai appris qu’il existait des mini-croisières de 3-4 jours, pour permettre de se faire une idée justement.

Et quand je suis redescendue du Meraviglia, je me suis dit “et pourquoi pas, un jour ?“.

Je n’ai jamais eu la sensation de vertige une fois sur le bateau, en plus on était un bon groupe et on s’est vraiment bien amusés, pas besoin du Capitaine Stubbing pour rigoler. Vous l’avez compris, j’ai passé une super journée et je suis vraiment contente d’avoir pu visiter le Meraviglia qui est un bateau de croisière franchement magnifique.

Sans oublier l’essentiel

Tout ce qui est écrit dans ce billet est garanti 100 % naturel, ce n’est absolument pas du sponso déguisé. Mais de nos jours, même sur son blog perso, on est obligé de se justifier, alors voilà, c’est fait.

Je pense qu’il est important de rappeler que dans la vraie vie, on peut faire des tas de choses super, insolites, parce qu’on a un bon feeling avec des vrais gens, des humains quoi. Il y a de la vie en dehors des blogs. Après, si je décide de vous en raconter un peu sur mon blog personnel, c’est mon choix, et rien que mon choix.

Dans la vraie vie aussi, on remercie les gens avec qui on a passé une belle journée et de bons moments. Comme sur mon blog, je veux que ce soit aussi le reflet de la vraie vie, je vais les remercier ici aussi. Donc :

  • Merci à Sandrina d’Aquadiem, Centre de Bien-Etre à Venelles (là où je fais mes séances d’aquabike ou de sauna japonais toutes les semaines), pour avoir pensé à moi pour cette sortie, ça me touche beaucoup.
  • Merci également à Olivier, de l’agence Demiro Voyages à Venelles, agence que je ne connaissais pas (et pourtant je me gare souvent sur le parking juste en face, comme quoi on ne voit pas toujours ce qu’on a sous le nez), pour cette belle visite insolite et ce groupe très sympa.